Coronavirus : « Le monde aurait dû écouter l’OMS », indique le patron de l’agence onusienne

L’Organisation mondiale de la santé qui affirme lundi que « le monde aurait dû écouter l’OMS » fin janvier, lorsque l’organisation avait prévenu des risques de propagation du virus.

Le ton monte du côté de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Le monde aurait dû écouter attentivement l’OMS », a déclaré lundi 27 avril le directeur général de l’agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, concernant l’épidémie de Covid-19, au cours d’une conférence de presse à Genève. « L’urgence mondiale a été déclenchée le 30 janvier », a-t-il tenu à rappeler.

« Une véritable menace pour les pays avec des systèmes de santé faibles »

« Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles, avait-il déclaré fin janvier. Il ne s’agit pas d’un vote de défiance à l’égard de la Chine. » À l’époque, 82 cas étaient recensés en dehors de la Chine, et aucun décès.

La semaine dernière, il avait défendu son agence face aux critiques, assurant avoir alerté « au bon moment » de l’urgence sanitaire mondiale face à la pandémie de Covid-19. Il a prévenu que le monde était loin d’en avoir fini avec le nouveau coronavirus.

Avec AFP