Coronavirus (Covid-19) : comment se soigner ?

Malade avec des symptômes de type fièvre et toux, vous êtes confiné chez vous. Comment vous soigner à la maison ? Quels médicaments utiliser ? Dans quel cas prendre du paracétamol ? Les conseils de Jacques Battistoni, médecin généraliste.

Le coronavirus progresse en France (voir le bilan en direct), le stade épidémique est désormais en stade 3. A ce stade, les tests de dépistage ne sont plus réalisés de manière systématiques, mais réservés aux personnes fragiles, âgées, hospitalisées, résidentes des maisons de retraite, ains qu’aux professionnels de santé.
Sur le même sujet
Coronavirus : un questionnaire en ligne
Comment savoir si j’ai le coronavirus ?

Les patients présentant des symptômes sans gravité, doivent rester chez eux, afin de ne pas saturer les capacités d’hospitalisation des établissements de santé et à prendre en charge en priorité les cas sévères, qui pourraient nécessiter une réanimation.

Dans la grande majorité des cas (80%), avoir le coronavirus n’est pas grave et ne nécessite pas d’hospitalisation, les malades guérissent en quelques jours. Les recommandations du ministère de la Santé sont les suivantes :

En cas de toux, de fièvre, vous devez rester confiné et éviter tout contact.
Vos enfants et conjoint(e) doivent également se confiner.
Vous ne devez pas vous rendre chez votre médecin, ni aux urgences, ni dans un laboratoire d'analyses.
Si besoin, appelez votre médecin traitant ou un pharmacien pour un avis adapté à la situation ou faites une téléconsultation.

Dans quel cas contacter le SAMU ?

Si votre état s’aggrave : si vous avez du mal à respirer ou que vous vous sentez essoufflé, si votre toux s’aggrave et que vous vous sentez encombré et que cela vous empêche de bien respirer, contactez le SAMU 15.

« Une fièvre qui s’élève fortement et/ou des symptômes qui s’aggravent ou apparaissent (maux de tête par exemple) à partir de la deuxième semaine, des essoufflements et l’impression de manquer d’air sont des signes d’aggravation », précise le Dr Battistoni.

Vous avez plus de 70 ans et/ou êtes atteint d’une pathologie chronique(insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, diabète insulino-dépendant, etc.) ou que vous suivez un traitement qui vous affaiblit (chimiothérapie notamment) ou que vous êtes enceinte, contactez le 15. (Consulter la liste des personnes fragiles sur le site du ministère de la Santé).
Coronavirus : comment se soigner à la maison ?

Il n’y a actuellement aucun traitement spécifique contre l’infection à coronavirus. Le traitement est symptomatique. Il s’agit donc de limiter les symptômes désagréables, tels que la fièvre, les maux de gorge, notamment. Pour cela, une seule chose à faire : prendre du paracétamol, en respectant bien les posologies : ne pas dépasser 60 mg/kg/jour et 3 g/jour.

« La fièvre est variable chez les patients qui ont le coronavirus, elle peut être très légère au début (37,5°C) puis monter fortement en deuxième semaine », souligne Jacques Battistoni, médecin généraliste et Président de MG France. Il conseille de la prendre une fois le matin et une fois le soir pendant la durée des symptômes.

Attention à l’automédication. Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus. C’est seulement en cas de surinfection sur les formes graves qu’il peut être indiqué, sur prescription médicale. Ne surtout pas prendre d’anti-inflammatoire (AINS), comme l’Ibuprofène, l’Advil ou l’aspirine. De même éviter les corticoïdes sans indication médicale stricte. Des événements indésirables graves liés à la prise d’AINS ont été signalés chez des patients atteints du Covid-19. Aussi le ministère de la Santé a lancé une alerte samedi 13 mars : les AINS sont à proscrire chez les patients contaminés.

En présence de symptômes, même bénins (toux, légère fièvre, nez qui coule, conjonctivite, perte d’odorat…) ou en cas d’inquiétude, Jacques Battistoni est clair : « inutile de vous angoisser, même si vous n’avez que de faibles symptômes, appelez votre médecin traitant ou faites une téléconsultation afin d’un avoir médical ». Et de poursuivre : « d’une part, cela vous rassurera si vous êtes inquiet et d’autre part, cela permet d’avoir un suivi médical, si les symptômes venaient à évoluer ». Il faut savoir en effet que la pathologie peut durer jusqu’à 2 semaines. « On observe souvent que les symptômes sont légers au début, puis que l’état du patient s’aggrave en deuxième semaine ou bien que de nouveaux symptômes apparaissent, c’est pourquoi il est préférable d’avoir déjà eu un premier avis dès l’apparition des symptômes, cela permet d’avoir un repère. » Idem, même si les enfants ne font pas de formes sévères, le médecin conseille de prévenir le médecin traitant pour avis médical.

Les patients qui souffrent d’une pathologie chronique, comme le diabète,l’asthme, ou qui suivent un traitement qui diminue leurs défenses immunitaires (contre la polyarthrite par exemple), doivent être d’autant plus vigilants et respecter à la lettre les recommandations sanitaires. En cas de doute, si vous n’arrivez pas à joindre votre médecin traitant, faites le 15.
Coronavirus : quels conseils en attendant la guérison

Il est important d'aérer votre logement "deux fois par jour, entre 10 et 20 minutes".
Porter un masque pour éviter de contaminer vos proches.
Nettoyer et désinfecter les poignées de porte et supports pour limiter les risques de contagion à vos proches.
Veiller à bien s'hydrater avec de l'eau afin d'éviter une déshydratation liée à la fièvre.
Avoir une alimentation équilibrée et riche en vitamines vous aidera à lutter contre le virus.
Les méthodes naturelles - tisanes, miel, citron pressé, etc. - utilisés pour aider à combattre le rhume et autres infections hivernales, sont conseillés, en complément du paracétamol. Ils ne guérissent pas du coronavirus mais aident à soulager les symptômes (mal de gorge notamment).

Traitements antiviraux contre le coronavirus : bientôt disponibles ?

Pour l’heure, les seules études déjà réalisées ne sont pas suffisantes car menées sur des cohortes trop petites. Mais dans le monde, les laboratoires s’activent pour identifier LE traitement qui pourrait être efficace pour lutter contre le coronavirus. Les stratégies sont de deux formes principalement : utiliser des médicaments sur le marché et ayant fait leurs preuves contre d’autres virus (VIH, Ebola…), tester des molécules sur des cultures virales de Covid-19. Un essai clinique européen Discovery a été lancé en France, en lien avec l’Inserm. La médecine traditionnelle chinoise est également à l’étude en Chine. Pour l’heure aucun antiviral n’est efficace contre le coronavirus.

Parmi les candidats de médicaments contre le coronavirus les plus pertinent, on peut citer :

Le Remdesivir : ce médicament (laboratoires Gilead) est un antiviral qui a déjà montré son efficacité chez le singe contre le coronavirus MERS. "C'est une petite molécule capable de gagner l'ensemble des compartiments de l'organisme et dont on sait qu'elle diffuse parfaitement dans les poumons, organe cible de la maladie", avait expliqué le Pr Denis Malvy (CHU Bordeaux) après l'avoir administré pendant 10 jours à un patient fin janvier. Celui-ci l'avait bien toléré et avait pu quitter le CHU de Bordeaux sans signes cliniques.
Une combinaison de deux médicaments contre le VIH-Sida : le Lopinavir et le Ritonavir.
La chloroquine : il s'agit d'un antipaludique, plébiscité par un infectiologue de Marseille. Il a obtenu de premiers résultats encourageants dans deux études chinoises, mais il est encore trop tôt pour valider son efficacité, les études ne comportant pas suffisamment de patients.

Pourquoi est-ce long de trouver un traitement ? Les explications de Pr Jean-Christophe Lucet (AP-HP) répond dans cette vidéo de PuMS :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes