Coopération : Six écoles réhabilités par de jeunes volontaires chinois et sénégalais à Guédiawaye

Dans le souci de renforcer les échanges entre jeunes de Chine et du Sénégal et la promotion du volontariat, de jeunes volontaires chinois ont été envoyés au Sénégal par l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger de juillet à août 2019. Ce, pour réaliser des «actions du bien-être public» et effectuer des échanges culturels avec de jeunes volontaires sénégalais. Au nombre de 25 dont 15 chinois, ces jeunes volontaires ont travaillé depuis le début de juillet dernier autour d’un programme dénommé ‘’Pro-banlieue’’ qui en est à sa 5ème édition. Et tendant vers sa fin, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal, S.E.M. Zhang Xun, a organisé une réception en l’honneur de ces volontaires chinois et sénégalais ainsi que leurs professeurs pour partager leurs acquis à travers ce projet et célébrer ensemble l’amitié sino-sénégalaise. Cette rencontre amicale qui s’est tenue, ce jeudi 22 août, au siège de l’Ambassade de Chine à Dakar, a noté la présence du maire de Guédiawaye, Aliou Sall.

«Améliorer les conditions de travail des élèves de la banlieue»

Lancée et organisée par la mairie de Guédiawaye, l’Association des maires du Sénégal (Ams) et l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger, ce programme ‘’Pro-banlieue’’ vise à «améliorer les conditions de travail» des élèves de la banlieue dakaroise, Guédiawaye notamment. Et depuis 2015, date de son lancement, il a permis de réhabiliter 6 écoles de la ville de Guédiawaye, selon le maire. 

D’une durée de deux mois (du 1er juillet et 30 août), cette édition de 2019 a permis à ces jeunes volontaires chinois et sénégalais d’avoir une idée sur le monde du travail. Et d’ici la fin de la mission, ils comptent aussi visiter quelques sites historiques du Sénégal, à savoir : l’Île de Gorée et la ville de Saint-Louis. Une projection de film chinois d’excellence, un dîner de gala sino-sénégalais, et autres, sont également prévus.

«Mettre en pratique les compétences acquises»

Ce programme Pro-banlieue 2019 a été magnifié et salué «vivement» par les participants. En effet, selon Mamadou Diallo, un jeune volontaire sénégalais, il a une «importance capitale». Car, soutient-il, «il nous a permis de nous familiariser avec le monde du travail et de mettre en pratique les compétences acquises dans le domaine du BTP».

C’est pourquoi, le jeune volontaire sénégalais a profité de l’occasion pour demander à ce que ces relations sino-sénégalaises soient «renforcées par des actes concrets» au bénéfice du pays. 

Mamadou Diallo a également émis le vœu de voir le projet s’étendre tout au long de l’année au lieu de se limiter à deux mois seulement.       

«Une très belle initiative»

Pour le diplomate chinois, ce projet constitue un «nouveau point focal dans les relations amicales entre le peuple chinois et le peuple sénégalais». Zhang Xun signale que c’est «une très belle initiative qui vise à mener une coopération entre les deux pays à la fois visible et invisible, matérielle et immatérielle». 

Une coopération «visible et matérielle» parce que, soutient-il, «les jeunes volontaires chinois et sénégalais travaillent main dans la main pour réfectionner, rénover des bâtiments d’enseignement sénégalais».

«Invisible et immatérielle parce que, les jeunes volontaires chinois sont venus de très loin et accueillis par de jeunes volontaires sénégalais pour travailler ensemble, manger ensemble, fêter ensemble la Tabaski et faire du sport ensemble». Ainsi, de jeunes chinois commencent à découvrir le Sénégal et de jeunes sénégalais commencent à découvrir la Chine.

Et, en tant qu’ambassadeur de Chine au Sénégal,  Zhang Xun s’est dit «tout à fait disposé à apporter le soutien de son pays à la continuation de cette coopération et de ce projet Pro-banlieue».

«Une expérience extrêmement positive» 

Aliou Sall, pour sa part, a noté que ce programme Pro-banlieue a été une expérience «extrêmement positive». Selon lui, il a permis de réhabiliter par le biais du volontariat et de la solidarité de certaines entreprises de la place, de réaliser d’importantes choses avec peu de moyens mais impactant réellement les conditions d’études des élèves».    

Pour lui, c’est la première fois qu’il y a eu un échange réel entre les jeunes citoyens chinois et sénégalais autour d’un projet de progrès».

L’édile de Guédiawaye a ainsi félicité les jeunes pour leur «grande» capacité de travail. Selon lui, le résultat obtenu jusqu’ici est «assez impressionnant».

Pour finir, Aliou Sall signale que son ambition est de pérenniser le programme et de l’amplifier dans d’autres localités du Sénégal.