Convention non double imposition Ile Maurice : Le Sénégal a perdu …

Dans son édition de ce vendredi, le quotidien Enquête lève un coin du voile sur la Convention non double imposition entre l’Ile Maurice et le Sénégal. Les chiffres donnent le tournis.

Plus de Plus de 150 milliards de recettes fiscales ont été perdues par le Sénégal en 17 ans de convention, c’est à dire depuis la signature de cette convention, le 17 avril 2002, après sa ratification en 2004. Dans le détail, rien qu’entre 2009 et 2018, 129 milliards de pertes fiscales ont été enregistrées sur seulement un échantillon de 8 compagnies.

En moyenne, ce sont 12,9 milliards par an qui ont échappé au Trésor et fisc Sénégalais. Et les entreprises Gco et Sabodala qui exploitent respectivement le Zircon à Diogo et l’or à Kédougou sont les plus grands bénéficiaires de cette convention. L’Ile Maurice étant un paradis fiscal très couru, nombre de ces entreprises étrangères investissant au Sénégal dans les ressources minières ont choisi de domicilier leurs sociétés dans ce pays.

Une manière de ne pas payer de recettes fiscales en profitant de la convention existant entre les deux pays. Aussi, le Président Macky Sall a décidé de dénoncer ladite convention. Ce pour que notre pays ne se retrouve pas avec des pertes de recettes fiscales qui pourraient s’élever à des centaines de milliards avec l’exploitation en vue du pétrole et du gaz.