Contrats pétroliers et gaziers : débattons sur l’essentiel (Par Birame SOW*)

Le débat sur les découvertes pétrolières et gazières, à la place de la polémique inutile, devrait porter sur la répartition des revenus pétroliers comme indiqué par le Président de la république Son E.M Macky Sall mais aussi et surtout sur le contenu local car il faut le noter l’Etat a déjà pris la loi 2019-04 portant Contenu Local.

C’est avec le local content que des emplois seront créés et en masse mais faudrait-il que le secteur privé se prépare déjà. En effet, en dehors des produits pétroliers finis obtenus à partir du pétrole brut, il y’a le volet pétrochimie.

C’est pourquoi le secteur privé national doit commencer à réfléchir à la mise en place des unités industrielles pour la fabrication entre autres des engrais, du butine, du lubrifiant, des caoutchoucs, des pesticides, des cosmétiques, de la peinture etc….

Ceci aura pour effet la satisfaction du marché national avec des meilleurs prix de revient, une meilleure utilisation à long terme des moyens financiers et humains mais également une augmentation des exportations afin de rendre notre balance commerciale positive ce qui signifie que le Sénégal exporte plus de biens et services qu’il n’en importe.

Au cas contraire, ce sont les multinationales spécialisées qui détiennent la technologie qui s’en serviront et éventuellement barrer l’accès du marché aux sociétés nationales bien que la loi sur le contenu local favorise le renforcement de la compétitivité nationale internationale des entreprises Sénégalaises.

Dans ce cas des formules de coopération industrielle doivent être trouvées par le secteur privé national avec des partenaires techniques et financiers pour la construction et l’exploitation d’unités industrielles.

Voilà le débat qui mérite réflexion, tout le reste n’est que de la politique politicienne. Si c’est l’intérêt du Sénégal qui nous intéresse, parlons de l’essentiel et mettons de côté les détails qui nous mènerons nul part.

Birame SOW, Juriste-Privatiste