Contrat d’affermage : « La Sde exprime son étonnement et …

Le dossier d’appel d’offres relatif à la gestion du service public de production et de distribution d’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine, dans le cadre de la réforme dite de seconde génération du secteur de l’eau au Sénégal suscite toujours la polémique.

« La Sde exprime son étonnement  et son profond désaccord avec cette décision qui ne respecte ni le droit du Sénégal, ni le Code des marchés publics et encore moins le dossier d’appel d’offres qui devaient régir cet appel d’offres international« , déclare Mansour Kama, président du Conseil d’administration de la Sde.

D’après lui, le dossier d’appel d’offres est en effet clair et précis en indiquant que l’adjudicataire doit être le candidat le moins disant.

Ce qui est le cas pour la Sde qui a proposé le prix le plus bas par rapport à ses concurrents.

Pour rappel, la Sde a proposé 286,9 Fcfa le mètre cube d’eau, suivie de Suez (298,5 Fcfa le mètre cube d’eau) et Veolia (366,3 Fcfa le mètre cube d’eau).

Regardez !