Contenus haineux: les Youtubeurs saluent le projet de loi mais sans y croire

Une loi pour protéger les Français de la haine en ligne. Le texte de la députée La République en Marche Laetitia Avia est débattu depuis mercredi à l’Assemblée nationale. S’il est adopté, les plateformes comme Twitter ou Youtube, mais aussi les moteurs de recherche auront l’obligation de retirer les contenus «manifestement illicites» dans les 24 heures. Sous peine d’amendes pouvant aller jusqu’à 1,25 million d’euros.