Commissaire Bassamba Camara sur les milices privées : «Il faut envisager la dissolution»

Les milices privées se multiplient dans le pays, selon le constat de Bassamba Camara. Le commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle à la retraite estime que c’est inacceptable. « On voit, par exemple, des gens qui se réveillent du jour au lendemain, qui créent des histoires de milices avec des gros bras. Mais il faut savoir que cela est interdit.

Mais comme il y a un peu de laxisme d’Etat, les gens laissent faire jusqu’à ce que cela devienne un droit. Or, cela n’existe nullement dans la législature sénégalaise ». Pour lui, aucune négociation possible : il faut envisager la dissolution. « Comme ce n’est pas autorisé par la loi, il faut les dissoudre. Il faut quand même que les gens soient fermes, sinon ça va créer des problèmes qui vont impacter sur la sécurité de la population ».