Comment devenir flexitarien en 7 jours

[DIAPORAMA] Passer au flexitarisme, bien moins carnassier, nécessite de changer ses habitudes. Ce qui n’a rien de facile, car nos repas rythment nos journées, y ouvrent des plages de calme, et sont des rituels souvent source de réconfort. Voici quelques idées pour ceux qui veulent suivre cette tendance bonne pour la santé et la planète.

Flexitarien est une extravagance lexicale, composée des termes « flexible » et « végétarien ». Autrement dit, le flexitarien serait un végétarien qui s’accorde le droit de manger ponctuellement de la chair animale – ou un omnivore qui décide d’en manger moins. Une tendance flexible.

Sur le même sujet

Comment manger plus de protéines végétales ?

Régime flexitarien : 5 façons de manger plus de protéines végétales

Consécration suprême : le mot « flexitarien » a intégré le dictionnaire Robert en 2018. Un succès qui peut s’expliquer par les (nombreux et divers) avantages du flexitarisme. « Il y a d’abord des bénéfices moraux. Le flexitarien est un végétarien qui s’autorise plus de liberté, ce qui lui donne une vie sociale plus agréable, souligne Laurence Plumey, médecin nutritionniste. Et, en même temps, il a la satisfaction de faire un geste pour la planète et de se faire du bien avec une alimentation qu’il considère comme plus saine. »

Dans ce diaporama, on vous explique comment adopter un régime flexitarien en une semaine.

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici