Commémoration 23 juin: “Une journée qui sauva la République et la démocratie”, Moustapha Diakhaté

Le jeudi 23 juin 2011 était soumis au vote de l’Assemblée nationale un projet de loi constitutionnelle scélérate ayant pour objet d’instituer l’élection du Président de la République et du vice Président au suffrage universel direct sur un même ticket, rappel l’ancien ministre conseiller, Moustapha Diakhaté.

Projet de loi…

Selon Moustapha Diakhaté, l’article 6 du projet de loi constitutionnelle disposait dans ce sens : « Le vote a lieu en un premier tour au scrutin de liste majoritaire. Un ticket est déclaré élu s’il vient en tête de l’élection et réunit au moins le quart des suffrages exprimés ».

Texte…

“Ayant compris que ce texte avait pour dessein de biaiser les règles de la dévolution démocratique du pouvoir et de saper les fondements de la République, le peuple sénégalais dans toutes ses composantes s’est mobilisé comme un seul homme pour initier, face à cette forfaiture, un mouvement de protestation patriotique qui s’est déployé sur l’ensemble du territoire national avec le slogan « Touche pas à ma constitution »”, déclare M. Diakhaté.

Prix du sang…

Pour lui, face à la détermination du peuple sénégalais à défendre sa République et sa démocratie au prix de son sang, le pouvoir d’alors a dû céder et procéder au retrait pur et simple du projet de loi constitutionnelle.