Colonel Kébé: “Les présidents “banania” de l’Afrique francophone ne servent pas leur peuple…”

525

Le colonel Abdourahim Kébé, à la retraite ne tarit pas de critiques contre certains chefs d’Etat d’Afrique. Pour lui, les présidents “banania” de l’Afrique francophone ne servent pas leur peuple. Ils restent incontestablement des valets de l’impérialisme et sacrifient leurs concitoyens pour leurs intérêts exclusifs adossés à ceux de leur maître.

La position de Macky…

“La position du président Sall en discussion avec Macron (voir photo ci-dessous) est semblable à celle de la plupart des dirigeants du continent “noir”. L’image vaut plus que mille mots. Elle renvoie à un rapport de puissance et de domination”, analyse le colonel Abdourahim Kébé. Selon lui, le regard fixe de Macron et ses poings fermés expriment un sentiment de supériorité, tandis que la position inclinée de la tête de M.S. (regard baissé) est la marque de la soumission du colonisé à son maître.

Attitude…

A l’en croire, l’image reflète une obséquiosité qui frise la servilité, un respect magique justifiant cette écoute religieuse dans une attitude de grand recueillement. Tout cela contribue à accréditer les stéréotypes culturels qui ont nourri l’imaginaire des Occidentaux en termes de race et de mentalité nationale.

Dictateur…

D’après le colonel à la retraite, certains présidents africains se transforment en dictateurs impitoyables, voulant être plus machiavéliques que Machiavel et plus staliniens que Staline. Pour lui, contre l’emprise de ce mal polymorphe, les Africains doivent agir et l’action des élites doit tendre à aider à changer les mentalités.

Le projet de Pastef…

“Au Sénégal, le projet PASTEF porte cet espoir avec une politique de rupture apte à élever le niveau de conscience des sénégalais.e.s. et à infléchir les paramètres du destin pour nous faire bénéficier inclusivement des fruits de notre souveraineté bientôt retrouvée”, déclare-t-il.