Cocaïne saisie à Dakar : La Présidence angolaise s’en lave les mains

Le Palais Rose de Luanda dégage ses responsabilités dans l’affaire de la drogue saisie à Dakar dans les coffres de véhicules construits au Brésil et qui devaient être livrés en Angola. Mieux, la Présidence angolaise annoncé que le Bureau local d’Interpol interagissait avec son pendant sénégalais et qu’une équipe du Service d’investigation criminelle (Sic) devait se rendre ce mardi 2 juillet à Dakar, pour élucider cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

« Ce que nous pouvons dire, clairement, c’est que cette information est fausse. Ces véhicules ne sont pas la propriété, ni des commandes de la présidence de la République (de l’Angola). La présidence de la République n’a pas commandé de véhicules, n’a aucun lien avec cette affaire », a déclaré, dans un média son pays, le ministre angolais de l’Intérieur, Ângelo Veiga Tavares, repris par les journaux Rewmi Quotidien et Vox Populi.

Ângelo Veiga Tavares, dans un média angolais repris par Rewmi Quotidien et Vox Populi.