Cité Cheikh Amar : Les Résidents Traînent Le Promoteur En Justice

113
Single Post


Single Post
Cité Cheikh Amar : Les résidents traînent le promoteur en justice
Les habitants de cité Cheikh Amar et le promoteur foncier ne sont plus sur la même longueur d’ondes. En effet, le morcellement de cette cité abrite un Dahra  qui est à l’origine d’un bruit. Pour se faire entendre, ces résidents comptent saisir la justice.

D’après le président de l’association des résidents de cette cité, Alexy Benoît Mamady, la cité a été lancée en 2008 avec un programme immobilier bien défini. « Il y avait un programme de différents standings et nous, nous avons adhéré à ce projet. Aujourd’hui, nos espaces équipements devaient servir à accueillir un espace de santé, une école, une mosquée et des espaces de jeux pour les enfants. Aujourd’hui, les espaces équipements sont menacés de vente par le promoteur. Ce à quoi, nous nous opposons de façon ferme car ce sont des espaces qui appartiennent à la cité et pour lesquels nous nous battrons pour les défendre », avertit-il sur les ondes d’Iradio.

Pour se faire, ils ont entamé une action judiciaire. « Nous avons pris un avocat pour le respect de la légalité parce que nous sommes dans un Etat de droit, donc, nous avons déposé une plainte contre le promoteur pour le respect de ses engagements et pour que nous puissions également entrer dans nos droits », a-t-il affirmé.

Toutefois, ils demandent l’intervention des autorités compétentes.