CIMENT ET PAIN : VERS UNE HAUSSE DES PRIX


L’État semble lâcher du lest après avoir annulé la hausse de 5000 F sur la tonne de ciment. Une décision qui a été prise de concert par les trois cimenteries que sont Sococim, Dangote et Ciments du Sahel. Selon Libération, on s’achemine inéluctablement vers la hausse du prix du ciment. Le journal se fonde sur une note du Comité technique multipartite du ministère du Commerce qui n’exclue pas aussi, au passage, une hausse sur le prix du pain

En effet, le document en question a conclu de la nécessité de procéder à un réajustement des prix du ciment pour un retour à l’équilibre dans le secteur. À cet égard, la proposition de 3540 Fcfa par tonne, faite par le ministère du Commerce, est jugée insuffisante par les cimentiers qui tablent, au minimum, sur un réajustement de 5000 Fcfa/tonne en tenant compte du gap cumulé à combler, qui est évaluée entre 6400 et 7900 Fcfa/tonne».