Cigarette électronique : des lésions similaires à une explosion de gaz toxiques

Une nouvelle étude sur le vapotage compare les lésions engendrées à une explosion de gaz toxiques.

Dans une étude parue dans la revue New England Journal of Medicine, des chercheurs révèlent que les lésions engendrées par la cigarette électronique sont « similaires à ce qu’on pourrait voir lors d’une explosion due à des émanations chimiques toxiques, des gaz ou agents toxiques ».

Alors que l’épidémie de maladies liées au vapotage ne faiblit pas aux Etats-Unis, les chercheurs tentent de mieux comprendre l’ampleur des dégâts. 18 morts et 1080 malades, c’est le dernier bilan annoncé par le Centers for Disease Control and Prevention le 3 octobre. Le rythme s’accélère, avec six nouveaux décès et 275 nouveaux cas recensés en une semaine.
Attaque chimique

La maladie logiquement engendrée par la cigarette électronique devrait être une pneumonie dite lipidique. Ce type de pneumonie survient lorsque de l’huile p*******e les poumons. D’autant que l’huile de vitamine E est supposée être l’une des causes probables des maladies. Mais il s’agirait en fait de lésions chimiques directes.

Les malades auraient donc été contaminés par des dérivés toxiques ou agents nocifs présents dans les liquides de vapotage. Si 78% des malades dont les dossiers sont connus aujourd’hui ont consommé du THC dans leur cigarette électronique, les chercheurs ne savent pas encore exactement quel ingrédient cause ces maladies.

Lire aussi :

Cigarette électronique : 805 malades aux Etats-Unis

Cigarette électronique : le vapotage favorise l’apparition d’une respiration sifflante

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger