Cheikhou Kouyaté fustige le calendrier de la CAN 2021 au Cameroun

Dans une interview accordée au quotidien Britannique The Guardian, exploitée par Senego, le milieu de terrain de Crystal Palace sans langue de bois revient sur sa saison avec les Eagles, sa grande déception après la finale perdue contre l’Algérie, la programmation de la CAN 2021 et sa vie après la retraite.   

La Can en janvier

« On n’aime pas ça », dit Cheikhou Kouyaté en fronçant les sourcils. « Mais que pouvons-nous faire? Ils ne nous écoutent jamais. » a dit le Lion. Le milieu de terrain de Crystal Palace s’en est pris au calendrier de la CAN 2021 au Cameroun, à nouveau programmée en janvier la saison prochaine. « Imaginez si vous jouez pour un club en Europe et que vous deviez soudainement partir au milieu de la saison et laisser tomber votre équipe ? C’est tellement difficile pour moi et mes frères africains », dit-il. «Personne ne veut manquer une partie de la saison, surtout à un moment aussi important de l’année. Cela nous met tous dans une position très difficile. Imaginez à quoi cela va ressembler l’année prochaine – Liverpool sera privé de trois de ses meilleurs joueurs à Sadio [Mané], [Mohamed] Salah et Naby Keïta; nous voici, Jordan Ayew, Wilfried Zaha et Jeffrey Schlupp… »

La suggestion de Jürgen Klopp selon laquelle le passage à janvier pourrait décourager les clubs européens de signer des joueurs africains a fait écho chez Kouyaté, qui était du côté du Sénégal, avec également Mané qui avait perdu contre l’Algérie lors de la finale du tournoi de l’année dernière en Égypte. «Les managers doivent avoir une équipe solide sur laquelle ils peuvent compter tout le temps.» dit-il en hochant la tête.

Kouyaté chez les Eagles: « Je savais qu’il y avait beaucoup de joueurs africains »

En août 2018, les Eagles de Cystal Palace ont dépensé un peu plus de 10 millions d’euros pour s’offrir l’ancien joueur d’Anderlecht, lui permettant de renouer avec son ancien coéquipier de West Ham, James Tomkins. Malgré l’important contingent africain de l’équipe de Roy Hodgson, Kouyaté insiste sur le fait que cela n’a pas été un facteur dans sa décision. «Je savais qu’il y avait beaucoup de joueurs africains ici, mais les Blancs sont aussi des Africains. Vous avez [James] McArthur, Luka [Milivojevic, également un ancien coéquipier à Anderlecht], James Tomkins… Ce sont des gens que je connaissais avant de venir et ils m’ont facilité les choses. L’esprit d’équipe ici est incroyable et cela a vraiment aidé mon intégration. Après neuf mois, j’avais l’impression d’être ici depuis cinq ans. »

Nous voulons aider le plus de gens possible à avoir une chance

Il a également de grands projets pour essayer d’imiter deux des académies de jeunes du Sénégal qui réussissent en ouvrant la sienne une fois sa carrière terminée. Génération Foot et Diambars – créés grâce au soutien de Patrick Vieira, né à Dakar – ont aidé à produire des joueurs tels que Mané, Gueye et Ismaïla Sarr de Watford au cours de la dernière décennie et Kouyaté pense que ce n’est qu’un début.

«Nous devons continuer dans cette voie, car vous pouvez voir à quel point ils ont réussi. Pour moi, c’est un rêve de faire quelque chose comme ça à l’avenir. Nous voulons aider le plus de gens possible à avoir une chance. »