Cheikh Tidiane Youm : « On ne peut pas nous demander d’aller en pourparlers »

360
Cheikh Tidiane Youm : « On ne peut pas nous demander d’aller en pourparlers »


La coalition Yewwi Askan Wi a tenu un point de presse. Les leaders de la coalition se sont adressés à l’opinion nationale et internationale. Ils ont tour à tour abordé des questions de l’actualité.

PUBLICITÉ

Cheikh Tidiane Youm du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) a évoqué l’appel au dialogue et à la concertation récemment lancé par des chefs religieux dans le contexte de tension politique. Pour lui, « le dialogue est quelque chose d’important » et devait se faire depuis longtemps.

Mais, le leader du Pur émet des réserves. « Tous les présidents élus initiaient des pourparlers en temps de crise. Mais, on dit que le Président actuel et ses acolytes réfléchissent avec leurs muscles. Ils démontrent leur force en toute chose. Le dialogue n’est pas leur fort. Donc, on ne peut pas nous demander, à ce stade, d’aller en pourparlers » a expliqué Cheikh Tidiane Youm.

Cheikh Tidiane Youm veut que les chefs religieux s’adressent à Macky Sall pour lui dire de se préparer à quitter. Il cite l’exemple d’anciens présidents de pays frontaliers au Sénégal qui vivent actuellement en exil. Il demande, en conséquence, à Macky Sall de choisir son sort. « La balle est dans son camp » conclura-t-il.

#CheikhTidianeYoum #MackySall