Cheikh T. Seck : «Serigne Cheikh Bara Dolly Mbacké doit être le chef de l’opposition…»

Pour le président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), Dr. Cheikh Tidiane Seck, le titre de chef de l’opposition doit revenir d’office au président du groupe parlementaire de l’opposition la plus représentative à l’Assemblée nationale. Et par conséquent, c’est Serigne Cheikh Bara Dolly Mbacké qui doit incarner ce statut.
Pourquoi ? Il donne les raisons dans cet extrait.