Cheikh B. Dièye: »Le cleaning day n’est pas du sérieux, juste un slogan »

L’ancien maire de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye, estime que le « cleaning day » lancé par le président de la République n’est pas du sérieux.

Education…

« Il faut une éducation citoyenne et une action organisée et décentralisée à tous les niveaux. Il faut utiliser les outils de communication, la formation, la sensibilisation permanente pour forcer les gens à aller dans cette direction », déclare Cheikh Bamba Dièye.

Moyens…

Pour lui, l’Etat doit mettre les moyens à la disposition des collectivités locales, tout en leur mettant la pression pour que la propreté de nos villes et nos établissements humains devienne une réalité. Décentraliser les moyens de collecte et de traitement des ordures ménagères de telle sorte que toutes les collectivités soient mises sous pression pour pouvoir assurer leur mission.

Propreté…

D’après lui, la propreté est capitale pour la survie de l’être humain. « Pour être sérieux, prétendre à une propreté de qualité, il faut que l’esprit soit propre, le coeur aussi », précise-t-il.