Cases des Tout-Petits/Bignona: Les animateurs polyvalents en grève de la faim (vidéo)

1173

Trente-neuf (39) animateurs polyvalents des Cases des Tout-Petits ont entamé une grève de la faim dans cette matinée du jeudi 20 mai, au siège du SELS de Bignona.

Ces animateurs après plusieurs années de bénévolat, réclament le début de leur formation pour intégrer la fonction publique tel que l’Etat leur avait promis. Parmi ces animateurs polyvalents en grève de la faim, figurent des femmes portant des bébés.

Au total, 650 animateurs polyvalents sont recensés. Ils ont été recrutés pour travailler à titre bénévole pour une période de 2 ans à l’issue de laquelle, ils devraient bénéficier d’une formation pour intégrer la fonction publique. 5 ans après, ils sont toujours là, sans salaire, explique Yankoba Badji, Secrétaire Général du Sels à Bignona.

Le 23 septembre 2020, une liste 350 animateurs a été publiée, après 2 ans de bénévolat, pour subir une formation afin d’intégrer la fonction publique. Seulement, cette formation, en cours, a trop duré, car concernant des travailleurs déjà aguerris, encore plus qu’une majeure partie des animateurs polyvalents n’en font pas partie.

Alors que l’Etat annonce le recrutement de 5000 enseignants, ces travailleurs, demandent la régularisation de leur situation. “Aujourd’hui, Bignano et Kolda ont entamé une grève de la fin. “Ce vendredi, Bakel et kaolack vont aussi l’entamer”, prévient le Secrétaire Général du Sels à Bignona.

Regardez !