Cas communautaires ? : « Dépasser ça, ça crée une fausse sécurité » (Dr Safiétou Thiam)

La transmission communautaire fait désordre au Sénégal. Parce que non seulement, elle est très redoutée, mais aussi fait débat, pour sa compréhension, chez les chercheurs sénégalais.

S’entendre sur le cas communautaire

Dr Safiétou Thiam, invitée de tfm, a tenté d’éclairer sur les cas communautaires, en levant des équivoques. Pour Mme le secrétaire exécutif du Comité national de lutte contre le sida (Cnls), il faut qu’on s’entende pour ce qui est du cas communautaire.

Tous les cas sont communautaires

« Tous les cas sont issus de la transmission communautaire. C’est la transmission qui se fait au sein de la communauté. Même les cas contacts sont issus de la transmission communautaire. Ou les cas sont positifs ou ils ne le sont pas », tient-elle à préciser.

Cela crée une fausse sécurité

Pour l’ancien ministre de la Santé, il faut dépasser ça, parce que ça crée une fausse sécurité chez les populations qui vont penser que c’est les cas communautaires qui sont les plus dangereux, or c’est tous les cas qui sont susceptibles de transmettre la maladie ».

Quelle communication adaptée ?

Sur la communication, ajoute Dr Safiétou Thiam, si on pouvait appeler tous les cas communautaires, cela permettra d’avancer. Et on cherche une stratégie pour limiter cette transmission communautaire…

Regardez :