Cartes des pollens en France : une forte concentration de graminées

Les pollens de graminées sonttrès présents dans l’air ces prochains jours avec un risque d’allergie élevé dans de nombreux départements excepté dans le nord du pays ou le risque d’allergie sera de niveau moyen.

Les températures « au-dessus des normales de saison » de ce long week-end de Pentecôte favorisent les fortes concentrations de pollens de graminées avec un risque d’allergie qui va du niveau élevé à très élevé selon les départements. Les températures quasi estivales ont favorisé la pollinisation et la dispersion de ces pollens allergisants dans l’air.
Sur le même sujet
Les solutions contre l’allergie au pollen
8 solutions douces contre l’allergie au pollen

« Malheureusement pour les allergiques, la dernière semaine du mois de mai s’annonce douce et très ensoleillée, et les concentrations de pollens de graminées (très allergisants) seront très fortes », peut-on lire dans le dernier bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologique.

Les pollens de chêne et de hêtre commencent à perdre du terrain avec un risque d’allergie de niveau faible à moyen.
Les pollens de plantain et d’oseille restent de niveau faible à localement moyen.
Les pollens de pariétaire (urticacées) et d’olivier arrivent et montent en puissance, surtout autour de la Méditerranée.
Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) restent très abondants dans l’air et peuvent jaunir les surfaces extérieures comme les voitures, les trottoirs, les balcons, les fenêtres… mais fort heureusement ceux-ci ne sont pas allergisants

Source : bulletin allergo-pollinique du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).
C’est quoi les pollens de graminées ?

Les graminées comprennent de nombreuses espèces différentes et plusieurs (comme notamment la phléole, le dactyle, la fétuque, l’ivraie, le pâturin, le vulpin, le chiendent, le seigle, le blé, le maïs, l’orge, l’avoine…) déclenchent des rhumes des foins chez les personnes allergiques.

A noter que lorsqu’on est allergique aux pollens de graminées, il y a des risques d’allergie croisée avec l’arachide, la farine de blé, le melon, les pommes-de-terre, les poivrons et la tomate.
Conseils pratiques pour les allergiques

Tous les département, à l’exception des Alpes maritimes, sont en vigilance rouge ou orange. Il est grand temps de prendre quelques précautions si vous êtes allergique au pollen :

Rincez vos cheveux le soir en rentrant chez vous.
Aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil.
Ne faites pas sécher votre linge à l'extérieur.
Ne circulez pas en voitire la fenêtre ouverte.
Evitez les activités sportives à l'extérieur même si avec le déconfinement l’envie d'évasion est grande ! 

A lire aussi :

Rhinite allergique : 3 gestes à ne pas faire
Rhinite allergique : toutes les solutions
Allergies saisonnières : les oligo qu'il vous faut
Tout savoir sur la rhinite allergique
Allergie saisonnière : 4 remèdes naturels à avoir sous la main
Allergie au pollen et coronavirus : quelle différence ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes