Can 2019 : Une prime exceptionnelle pour les aigles du Mali en cas …

24 June 2019, Egypt, Suez: Mali players celebrate their first goal, scored by Abdoulay Diaby, during the 2019 Africa Cup of Nations Group E soccer match between Mali and Mauritania at the Suez Sports Stadium. Photo: Oliver Weiken/dpa (Photo by Oliver Weiken/picture alliance via Getty Images)

Pour le compte des huitièmes de finale de la CAN 2019, le Mali affronte la Côte d’Ivoire, lundi 8 juillet, à partir de 16h, au stade de Suez. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, a décidé de motiver davantage les Aigles. Il leur a promis une prime exceptionnelle en cas de victoire face aux Eléphants.

Après la phase de groupes, place à la partie la plus excitante de la Coupe d’Afrique des Nations. Les matches à élimination directe commencent aujourd’hui avec les huitièmes de finale. Le Maroc et le Benin ouvrent le bal à partir de 16h, au stade Al Salam du Caire. Juste après, l’Ouganda se mesurera au Sénégal, à partir de 19h.

En ce qui concerne l’Equipe nationale du Mali, elle croisera le fer avec son homologue de la Côte d’Ivoire, le lundi, à partir de 16h. A noter que, depuis plus d’une vingtaine d’années, les Eléphants ont toujours eu le dessus sur les Aigles. En phase finale de la CAN, les deux se sont affrontés à 4 reprises. Et la Côte d’Ivoire comptabilise 3 victoires et un match nul (CAN 1994, Côte d’Ivoire 3-1 Mali ; CAN 2008, Côte d’Ivoire 3-0 Mali ; CAN 2012, Mali 0-1 Côte d’Ivoire ; CAN 2015, Côte d’Ivoire 1-1 Mali).

Toutefois, la dernière confrontation entre les Aigles et les Eléphants remonte au 6 octobre 2017, où ils s’étaient neutralisés à Bamako (0-0). Cette rencontre comptait pour les éliminatoires du mondial 2018.

Pour permettre à cette nouvelle génération dorée du Mali de vaincre le signe indien, le gouvernement malien s’active à motiver davantage les joueurs. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré a décidé d’octroyer une prime exceptionnelle aux Aigles, en cas de victoire contre la Côte d’Ivoire, en plus des dispositions prévues par l’arrêté interministériel. Des sources proches du département de sports annoncent même un montant de 5 millions FCFA par joueur, nous rapporte l’Indépendant.