CAN 2019 : Les Lions ont retenu la leçon de la défaite contre l’Algérie …

Senegal's coach Aliou Cisse (R) and Senegal's midfielder Krepin Diatta arrive to give a press conference at the International Cairo Stadium on July 18, 2019, on the eve of the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) final football match between Senegal and Algeria. (Photo by JAVIER SORIANO / AFP) (Photo credit should read JAVIER SORIANO/AFP/Getty Images)

L’équipe du Sénégal affronte l’Algérie ce vendredi (19h GMT) en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. À quelques heures de ce match décisif, les joueurs sénégalais et leur sélectionneur ont visiblement retenu la leçon de la défaite contre les Fennecs (1-0), en phases de poule.

d’habitude pas propices aux grandes annonces. Pourtant, Krépin Diatta a livré quelques mots qui en disent long sur l’état d’esprit qui règne au sein du groupe. 

Questionné sur les erreurs à ne pas répéter, afin d’éviter une nouvelle défaite après celle contre les Fennecs en match de groupe (0-1), le milieu de terrain de 20 ans a lâché en toute sérénité : « Pour le premier match, on avait trébuché. On a retenu la leçon. Demain, c’est une finale.  On ne veut pas faire la même erreur. » 

La défaite face à l’Algérie (0-1), en phases de poule, va aider les Lions à aborder l’ultime match de la compétition. D’ailleurs, le sélectionneur estime que son équipe a su rebondir après ce revers. « C’était un faux pas », a reconnu Aliou Cissé. Il estime que le Sénégal a toutes les chances de remporter cette année la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, pour la première fois. Car selon lui, la mentalité des joueurs et la tactique choisie par le staff technique ont changé.

Lors de la première journée, quand le Sénégal avait battu la Tanzanie (2-0), beaucoup pensaient qu’il était déjà presque champion d’Afrique avant même d’affronter l’Algérie, victorieuse (1-0), par la suite. Les Lions ne veulent pas revivre cette situation. Quand on perd, on souffre, et les joueurs de Aliou Cissé ne veulent pas souffrir une nouvelle fois. Ils seront prêts vendredi, forts de cette expérience. 
  Les sénégalais ont gagné tous leurs matches avant les tirs au but, à la différence des Fennecs, ils vont forcément vouloir se rattraper. L’expérience de Aliou Cissé va aussi aider l’équipe à appréhender cette finale. Les joueurs de l’équipe du Sénégal, qui avaient entre 5 et 6 ans en 2002, et leur sélectionneur n’ont pas du tout envie de revivre l’échec de la finale de la CAN au Mali, face au Cameroun.