Campagne de la noix d’anacarde à Ziguinchor : 12 milliards de Francs CFA injectés par la DER…

Dans le cadre du lancement officiel de la campagne de l’exportation des noix d’anacarde et des visites d’unités de transformation des produits locaux, Pape Amadou Sarr délégué général à l’entrepreneuriat rapide des Femmes et des Jeunes, a effectué, jeudi 25 juin 2020 une visite à Ziguinchor. Il s’est prononcé sur les investissements liés aux secteurs du développement et en particulier la filière d’anacarde dont au total 12 milliards de francs CFA ont été injectés par les différentes structures financières établies au Sénégal et sous l’égide de la délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des femmes et des jeunes. Publicité

Selon Papa Amadou Sarr, Délégué général à l’Entrepreneuriat Rapide des jeunes et des femmes : «nous sommes satisfaits parce que nous avons injectés 12 milliards de FCFa, avec 03 milliards de la DER, 3.100 000 000FCFA de la BNDE, 2,4 milliards de la MDA, 2 milliards 79 millions de CMS et 1,2 milliards de la Pamecas. Cela montre combien de fois, nous sommes déterminés à satisfaire la vision du Président Macky Sall qui nous a toujours demandé d’accompagner les producteurs, les transformateurs et les exportateurs de noix d’anacardes à la demande du gouverneur Guedji Diouf qui connait bien les enjeux liés à l’anacarde, à la transformation et à l’exploitation de ce produit, bref toute la scène de valeurs».

A la tête d’une forte délégation composée d’Aminata Assommé Diatta, ministre du commerce et des PME, Moussa Baldé Ministre de l’Agriculture, le DG du COSEC et celui des structures financières allant dans le cadre des financements de la campagne de commercialisation ont ensemble mené cette tournée de visite au côté de Papa Amadou Sarr de la DER dans la capitale du sud.

Ils ont visité le port commercial en présence des bateaux qui vont assurer l’exportation des noix. Après le port, la délégation s’est rendue sur le terrain pour voir les différents points de stockage de noix d’anacardes situés à Ziguinchor et les unités de transformation des noix et entre autres produits locaux bénéficiant des 12 milliards.

A en croire toujours Pape Amadou Sarr : « au delà de l’exportation qui a démarré ce jeudi 25 juin 2020, avec le bateau  » Djilor » qui a été affrété par le Cosama, avec l’aide du Cosec, les financer, les transformateurs de la noix d’anacarde seront également financés pour promouvoir la valeur ajoutée à la scène de valeur de cette filière».

Pour terminer, le Délégué Général de la DER, rassure «au-delà, nous voulons investir dans deux années à venir dans des unités de transformation modernes industrielles pour que 50% de la production qui était importés en Inde, en Indonésie et autres puissent être transformés ici, pour plusieurs valeurs ajoutées et dans le sens de promouvoir plusieurs emplois dans la région».