BRT : Une entreprise chinoise accapare le marché de 136 milliards FCfa

Les Chinois s’imposent de plus en plus dans le secteur de la construction des routes. Après l’autoroute Ila Touba qui a coûté 416 milliards FCfa pour 113 kilomètres, le Bus Rapid Transfert (BRT) est tombé sur l’escarcelle chinoise.

Selon Source A, China Road and Bridge Corporation vient d’accaparer ledit projet lancé le 18 septembre 2018 et estimé à plus de 136 milliards FCfa.

Et nos confrères de s’interroger : « Est-ce un nouveau prêt, comme celui qui a financé Ila Touba ou un montage financier qui va impacter sur la fragile économie nationale ? Pourquoi le projet a vu son coût total de départ (306 milliards) chuter subitement jusqu’à 136 milliards ? Pourquoi les bailleurs, à l’image de la Banque mondiale et du Fonds Vert, ont subitement disparu ? »