Britney Spears: pas de poursuites contre son père après les violences infligées …

Il va falloir qu’il pense à jouer au loto, le père de Britney Spears car il a bien de la chance. Alors qu’il était dans de sales draps après avoir brutalisé l’un de ses petits-fils, on apprend ce 19 septembre qu’il ne sera pas poursuivi.

Jamie Spears doit s’en mordre les doigts. La dispute qui a éclaté début septembre avec l’aîné de ses petits-fils, Sean Preston âgé de 13 ans, le met dans l’embarras. Mais, nous apprend le procureur du comté de Ventura, ça aurait pu être bien pire. Malgré les charges qui pesaient contre lui, Jamie Spears 67 ans, ne sera pas poursuivi. Il n’est néanmoins pas autorisé à voir les fils de Britney et Kevin Federline, celui-ci ayant obtenu une ordonnance restrictive le concernant lui et ses garçons.

Des conséquences douloureuses pour la chanteuse

Malgré le courage de Britney, qui n’a pas hésité à rapporter à Kevin Federline l’incident pendant lequel son père a fracassé la porte derrière laquelle le garçon s’était réfugié pour le secouer violemment, l’interprète de Baby one more time paie aussi les pots cassés. La garde qu’elle partageait auparavant à 50-50 avec son ex, se réduit à une peau de chagrin. Une répartition à 10-90 qui plonge la chanteuse de 37 ans dans une immense tristesse.

Si Jamie échappe à des poursuites il semblerait qu’il ne s’en sorte pas aussi facilement auprès de sa fille. Elle a demandé à ce que lui soit définitivement retirée la fonction de tutelle, dont il avait pris la charge depuis la gigantesque dépression nerveuse de la chanteuse en 2008. Les violences contre Sean Preston l’avait momentanément privé de cette charge qui revient pour l’instant à sa manager, Jodi Montgomery.Britney veut désormais mettre un point final à ce chapitre. Sa demande sera examinée dès janvier 2020.