Brexit : Accord à l’arraché entre Londres et Bruxelles

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé sur Twitter qu’un accord avait finalement été trouvé.

Londres et Bruxelles sont finalement parvenus à un accord sur le Brexit jeudi. Et ce, à deux semaines de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, programmée pour le 31 octobre. C’est ce qu’a annoncé en fin de matinée le président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. «Là où il y a une volonté, il y a un #deal – on en a un ! C’est un accord juste et équilibré pour l’UE et le Royaume-Uni et il témoigne de notre engagement à trouver des solutions. Je recommande que #EUCO approuve cet accord», a tweeté le chef de l’exécutif européen.
Le négociateur en chef du Brexit pour l’UE, Michel Barnier, devait tenir une conférence de presse plus tard dans la matinée. Il aura fallu d’intenses négociations ces derniers jours pour aboutir à un accord. Mercredi soir, l’accord n’avait pas pu être scellé en raison de questionnements autour du régime de TVA applicable à l’Irlande du Nord. Il y avait de part et d’autre, entre Boris Johnson et les 27, une forte volonté d’aboutir.
Pour autant, la messe n’est pas dite. Car cet accord doit encore être approuvé par la Chambre des communes lors d’une session extraordinaire samedi. Boris Johnson devra donc réussir là où avait échoué sa prédecesseure Theresa May, qui avait multiplié les revers parlementaires au point d’être contrainte à la démission. Le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn a d’ores et déjà appelé les députés à «rejeter» l’accord. Les unionistes nord-irlandais du DUP y seraient eux aussi toujours opposés.

Les Vingt-huit réunis en sommet consacreront tout leur après-midi au Brexit. Les questions sur la majorité dont dispose Boris Johnson pour faire passer le texte et la nécessité d’un éventuel report technique pour faire passer le texte seront bien évidemment débattus durant les échanges.