Blocage de ses comptes : DMédia accuse Macky Sall d’instrumentaliser l’administration fiscale

179

L’ATD N°00581 remis au groupe Dmedia sommé de payer une redevance de près de deux (2) milliards de francs CFA continue de susciter la colère dudit groupe de presse privée qui dénonce un acharnement. Ce, après l’épisode de la suspension du signal de Sen Tv par le Cnra « pour des raisons fallacieuses liées à la publicité sur le xeesal », dénonce Dmedia dans les colonnes de son propre journal Tribune.


Pourtant, soulignent les proches de Bougane Guèye, toutes les entreprises de presse bénéficiaient d’une remise gracieuse avec le Plan de résilience économique et social (Pres) durant cette période Covid. D’où l’incompréhension dans leurs rangs, après cette décision qu’ils qualifient de politique visant à asphyxier financièrement le groupe de presse.


Cité par le journal, El hadj Gabou Sarr, membre du Conseil d’administration du groupe DMedia, estime que « c’est le fruit d’un acharnement purement politique de la part des inspecteurs des impôts et domaines qui se localisent au Centre des petites et moyennes entreprises (Cme) ».


Nos confrères demeurent convaincus que « l’administration fiscale est ainsi instrumentalisée par le régime de Macky Sall pour bâillonner le groupe DMedia qui n’a de torts avérés que d’avoir une ligne rédactionnelle qui n’est pas du goût des tenants du pouvoir ».