Belmadi: «Mes joueurs ont sorti un match époustouflant, vraiment chapeau …!»

Au bout du suspense, la sélection algérienne a réussi grâce à un Mahrez des grands soirs à renverser cette équipe du Nigeria et à se qualifier pour la finale de la CAN. Evidemment, Djamel Belmadi, le sélectionneur national, était aux anges. Il n’a d’ailleurs pas manqué de féliciter ses poulains en conférence de presse, assurant que ces derniers, l’ont littéralement bluffé : «Match après match, mes joueurs m’étonnent. Ce soir aussi, ils ont sorti un match époustouflant. Ce n’est pas facile de réaliser un tel match après la débauche d’énergie qu’on a eue face à la Côte d’Ivoire. On parvient à revenir en force et à produire un grand match face au Nigeria, qui n’est pas n’importe quel adversaire. Une équipe qui joue un football moderne et qui est très rapide. Franchement, je dis chapeau à tous mes joueurs. Ce fut une soirée fantastique.»

«Quand vous avez un joueur comme Mahrez, on voit rapidement le résultat»
Et d’enchainer : «Je le répète, les joueurs ont fait un grand match, une prestation extraordinaire. On a bien joué, notamment lors des 50 premières minutes. On était bien en bloc. On n’a pas été vraiment pressés. Après, il y a eu ce coup franc à la dernière minute. On connaît la qualité de ce joueur et quand vous avez la chance d’avoir un joueur comme lui, on voit rapidement le résultat.»

«Une finale, on ne la joue pas, on la gagne»
Questionné par beIN Sports sur la finale à venir face au Sénégal, Djamel Belmadi a déclaré : «Une finale, on ne la joue pas, on la gagne. Maintenant, on sait aussi qu’on aura un adversaire à affronter qui voudra lui aussi gagner. On va bien se reposer et penser rapidement à cette finale. Maintenant, je n’ai pas vraiment les idées claires.»

«Je ne promets pas qu’on gagnera la coupe, mais soyez sûr qu’on donnera tout»
Djamel refuse de promettre toutefois la coupe au peuple algérien : «Je ne suis pas un politicien, un faiseur de miracles ou un magicien. Je ne peux rien promettre au peuple algérien, mais ce qui est sûr, c’est qu’on donnera tout sur le terrain. On jouera à fond cette finale et Inch’Allah, on aura cette coupe.»

«On a ressenti une forme d’injustice suite au penalty sifflé»
Concernant le penalty sifflé pour le Nigeria après la main de Mandi, Belmadi a déclaré : «Je n’ai pas revu l’action du penalty, mais j’ai vu celui de la Tunisie face au Sénégal qui n’a pas été sifflé. C’est quasiment la même action de main. On aurait pu tomber pendant quelques minutes et le payer cash. Les joueurs ont vécu cela comme une forme d’injustice.»

«Mes joueurs ont su maitriser leurs nerfs»
«Fort heureusement, les joueurs ont su garder leur concentration et le mental pour revenir rapidement dans le match. Ils ont eu une attitude positive et combattu jusqu’au bout pour l’emporter. On a manqué quelques occasions puisque le score aurait pu être plus lourd en notre faveur. On n’a pas baissé les bras et même si on avait atteint la prolongation, on aurait continué à viser la victoire. On y a cru jusqu’au bout. Ça nous servira dans un avenir proche.»

«Je ne comprends pas certaines décisions de la VAR»
L’arbitre Gassama s’est appuyé hier sur la VAR pour accorder le penalty au Nigeria. Interrogé à propos de l’efficacité de cette technologique, Belmadi a dit : «Je n’ai pas encore revu l’action du penalty, mais après tout dépend des interprétations et des règles. Je ne comprends toujours pas certaines décisions et comment on juge une main volontaire ou pas. Aujourd’hui, c’est clair que je ne suis pas heureux de l’utilisation de la VAR et ça se comprend.»

«Guedioura, Feghouli et Bennacer ont fait un grand match au milieu»
«Evidemment, on a mis un plan anti-Nigeria. On connaît la rapidité de Musa et on sait comment cette équipe nigériane joue et comment elle attaque. C’est pour ça, j’ai exigé de mes joueurs qu’ils fassent un gros pressing au milieu. Guedioura, Feghouli et Bennacer ont fait un grand match au milieu du terrain. Je suis très satisfait.»

«Zeffane n’est pas Atal, mais il a un gros mérite dans cette victoire»
Belmadi a parlé de la prestation de Zeffane face à un attaquant très rapide comme Ahmed Musa : «Musa, je le connais très bien. C’est un grand joueur et peut évoluer dans un très grand club. Il est impressionnant et le plus dangereux de cette équipe du Nigeria. Beaucoup de gens étaient sceptiques par rapport à Zeffane. Le choix de Mehdi n’était pas un choix par défaut. Face à la Côte d’Ivoire, il a eu des difficultés à bien rentrer. Aujourd’hui, il avait à cœur de bien faire. Je n’avais aucun doute sur lui. Il est intelligent, il sait qu’il n’a pas les qualités d’Atal, mais il sait respecter les consignes. Le mérite lui revient aussi notamment avec toute la pression qui était exercée sur lui.»

«Je dis aux responsables du football africain, donnez la chance aux jeunes techniciens»
La finale de la CAN opposera cette année deux sélectionneurs locaux, qui ont su prendre le meilleur sur les nombreux techniciens étrangers présent dans ce tournoi : «Oui, c’est un grand message envoyé aujourd’hui aux responsables du football. C’est vraiment incroyable. Je connais Aliou Cissé. On a grandi dans le même quartier. Il est en train de faire un gros travail. J’espère qu’à l’avenir, les décisions des responsables du football en Afrique prendront les meilleures décisions et donneront la chance aux jeunes techniciens.»