Bdk, Petro-tim, Main sur le Coran : Clédor Sène démonte la stratégie …

Aliou Sall a mis sa main sur le saint Coran, pour démentir les allégations scandaleuses issues de l’enquête de la BBC sur les contrats pétroliers et gaziers du Sénégal. Un sortie battue en brèche, par Clédor Sène, qui,  dans une interview accordée à Senego,  estime que le frère du président a juste pris le Coran pour s’attirer la clémence de l’opinion publique. Le président du mouvement Claire Vision  soutient que :

Aliou Sall est membre du Conseil d’administration de la BDK.

« C’est une inconstance qui se poursuit. Aliou Sall a toujours soutenu qu’il ne travaille plus pour Timis corporation. Je confirme qu’il est membre du Conseil d’administration de la banque de Dakar.  Qui est une filiale de Timis Corparation,  parce que c’est Frank Timis, qui a fondé  la banque de Dakar et la banque d’Abidjan. »

A des  intérêts  dans les gisements découverts au Sénégal.

« Il est constant également qu’il a des intérêts au Sénégal parce qu’il a ouvert la filière de Petro-tim limited au Sénégal, qui s’appelle Petro-tim Sénégal dont il est l’unique et seul gérant. Donc, qu’il jure sur le Coran n’enlève en rien l’acte notarié constitutif de sa société, crée le 9 juillet 2012. C’est des constantes »

Le frère du président a bien reçu les 250000$, mais pose  juste sa main pour implorer la clémence de l’opinion au lieu de porter contre BBC et El hadji Kassé.

« Maintenant, qu’il dise qu’il n’a pas reçu de transfert d’argent venant de Frank Timis, ça c’est les enquêteurs, qui devront l’établir. Parce qu’en tout état de cause, le porte-parole de son frère, El Hadj Kassé, bon communicant, a affirmé que la société Agritrans a reçu les 250 000 dollars. Donc, c’est à la justice de nous éclairer sur ces allégations contradictoires.

« Et lui au lieu de jurer sur le Coran, il aurait mieux fait  de porter plainte contre El Hadj Kassé, qui l’accuse d’avoir reçu cet argent et contre BBC, qui en a fait de même. Donc, il n’a pas à prendre le coran pour implorer la clémence de l’opinion publique, qui est très accrochée à sa religion. Et c’est sa seule voie qui lui reste pour se faire croire par l’opinion. »

Il est salarié de Timis

Il a été payé par Timis corporation. On a produit ses salaires sur 5 ans. Et la question, qu’il faut se poser à ce niveau là est : si ce salaire est imposé ? Dans la mesure où il est domicilié aux îles Caïmans . Donc, qu’il juge sur le Coran, ne change rien au constat, à la réalité, qui est là.