Barth Dias : « Empêcher Macky de voler les élections… »

Barthélemy Dias reprend du poil de la bête. Surtout après la grâce présidentielle accordée à son mentor, Khalifa Sall, dimanche dernier.

Elections en d’ici 2024 ?

D’ici à 2024, la tenue d’élections locales parait impossible au Sénégal.  Si on se fie aux propos accordés au chef de l’Etat sénégalais. Car lorsque le président de la République dit ignorer la date de la prochaine élection, martèle Barhélemy Dias, cela fait désordre. « Mais de qui se moque-t-on ?,  renchérit le maire de Mermoz-Sacré-Cœur.

Cinq ans sans élections

Pourtant, avance ce proche de Khalifa Sall, le calendrier républicain reste clair sur la question électorale. Et, ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il précise que Macky Sall qui fait fi de la loi, veut maintenant coupler les Législatives à la Présidentielle de 2024. Toutes choses qui lui font  affirmer que le Président Sall veut consommer ses cinq ans sans organiser d’élections.

Macky pris la main dans l’urne

M. Dias qui ne décolère pas est revenu sur la Présidentielle de 2019 entachée de « fraudes massives et volées » par le président de la République. « Il a été pris la main dans le sac avec des preuves palpables ». Aussi invite-t-il l’opposition sénégalaise à sceller l’union sacrée pour empêcher le président Macky, qui n’a pas droit à un troisième mandat,  de voler les prochaines élections.