Barça ou Barzakh : Yayi Bayam, de la perte d’un fils unique à l’engagement communautaire

Il y a de cela 13 ans, Yayi Bayam Diouf perdait son fils unique, parti braver la mer pour rejoindre  »l’eldorado européen ». De cette tragédie, la dame a tiré une détermination qui a fait d’elle aujourd’hui une entrepreneuse dans les activités maritimes. Elle s’est lancée aussi dans l’engagement communautaire avec comme objectif de convaincre les jeunes qu’il y a d’autres alternatives.