Balla Gaye 2 vs Gris BordeauxLe choc des félins en déclin

117
Single Post


Single Post
Balla Gaye 2 vs Gris Bordeaux : Le choc des félins en déclin
Ce dimanche 7 août 2022, Balla Gaye 2 sera opposé à Gris Bordeaux. Ce choc alléchant pour les amateurs de lutte sénégalaise aura un goût amer, signe avant-coureur de fin de carrière pour le perdant. Analyse de cette rencontre avec Abou Ndour. 

Qui n’a jamais rêvé de voir un combat entre un lion et un tigre ? L’affrontement entre ces fauves nourrit bien de fantasmes depuis des siècles, notamment dans la Rome antique, en raison de leurs morphologies impressionnantes. Cependant ce duel a très peu de chances de voir le jour car les environnements naturels de ces animaux diffèrent (en dehors du lion d’Asie, en voie de disparition, ayant cohabité avec les tigres du Bengale). Ce qui, pour beaucoup, est un rêve va devenir une réalité pour le public Sénégalais… ou presque. Balla Gaye 2, le lion de Guédiawaye affrontera le Tigre de Fass Gris Bordeaux. Si ce duel de « fauves » ne l’est que de noms, il est certain que les deux lutteurs devront sortir les griffes et les crocs pour rebondir. 

Gris Bordeaux, la revanche résurrectionnelle ou la fin

Né en 1980, Ibrahima Dione, dit Gris Bordeaux est, malgré son état de forme, beaucoup plus proche de la fin de sa carrière que du début. Le dernier combat remporté par le troisième « Tigre de Fass » remonte au 3 mai 2015 contre Tyson. Cette victoire a précipité l’ancien leader de l’écurie « Boul Falé » vers la retraite. Gris Bordeaux a refoulé l’arène sablonneuse  le 31 mars 2018 face à Balla Gaye. Un combat qu’il a perdu par avertissement. A 42 ans, cet acte 2 contre le Lion de Guédiawaye pourrait être déterminant pour la suite de la carrière de Gris. Une posture d’autant plus délicate au vu de la fringante relève présente au s**n de son écurie n’attendant qu’un faux pas pour le suppléer. Pour Abou Ndour, directeur de publication de  »Les arènes TV », il y a urgence pour Gris Bordeaux : « Il est la tête de file d’une grande écurie telle que Fass qui a quand même de jeunes loups aux dents longues derrière. Je veux nommer Serigne Ndiaye 2,  Lac Rose,  Forza, Gris 2… Donc, il a l’impérieuse nécessité de gagner sinon, il pourrait signer sa m**t ». Lors de son open press, le lutteur avait été quelque peu mis sous pression par ses fans qui lui avaient donné comme seule alternative : une victoire. 

Un autre point noir entache la carrière de Gris Bordeaux : la non-reconnaissance de son titre de Tigre de Fass par les fans. “ Tout le monde ou presque dit que c’est  le tigre de Fass le moins performant comparé à Mbaye Gueye (1er tigre de Fass) et Tapha Gueye (2e tigre) », précise Abou Ndour. Un point de vue conforté par son bilan peu reluisant de 11 victoires, 9 défaites et 2 combats sans verdicts en 22 rencontres. A cela s’ajoutent les relations tendues avec son prédécesseur, Tapha Gueye en raison d’un rapprochement de l’ancien Tigre de Fass avec son futur adversaire. « On voyait aussi que ses rapports avec Moustapha Gueye ne sont pas ce qu’ils devraient être. Donc, il a, là aussi, un défi propre à relever face à Moustapha Gueye », raconte le spécialiste. 

Balla Gaye 2, l’éternel espoir de la relance

Du côté de Balla Gaye 2 aussi, la pression est la même. La dernière victoire du Lion de Guédiawaye remonte à 2019 contre Modou Lô. Pour l’heure, Omar Sakho reste sur une défaite pour son dernier combat en 2022 contre Bombardier. Une rencontre que de nombreux observateurs avaient qualifiée comme étant l’un des combats les plus décevants de la carrière du lutteur de Guédiawaye. « Il a fait une prestation, plus ou moins honteuse, face à Bombardier, qui est quand même plus vieux que lui de 10 ans. Ce qui lui a valu entre autres une séparation avec l’un des ses accompagnateurs les plus proches », lâche Abou Ndour. 

Âgé de 35 ans, Balla Gaye 2 a toujours nourri beaucoup d’espoir quant à un futur séduisant dans  l’arène sénégalaise. Mais en dehors de quelques coups d’éclats, le fils de Double Less n’a jamais maintenu une dynamique glorieuse. Balla Gaye 2 est dans l’obligation d’inverser la tendance en se relançant contre Gris Bordeaux pour les échéances futures. « Il a signé un contrat de 4 combats et il devra ensuite affronter Boy Niang 2 et Eumeu Sène. Il est, lui aussi, dans l’obligation de gagner ce combat pour redonner espoir à ses nombreux fans », dit Abou Ndour en précisant qu’une défaite pourrait fortement dévaluer Balla Gaye 2. Pour ce dernier, cette affiche pourrait aussi être déterminante pour la survie de son écurie (Balla Gaye) en proie à de nombreux départs de taille. 

Il faut, par ailleurs, préciser que le Lion de Guédiawaye pourrait bénéficier de circonstances atténuantes en raison de la perte de ses « pères » à savoir son géniteur Double Less et son mentor Balla Gaye 1 tous deux décédés et qui étaient d’un apport non-négligeable pour sa carrière. 

Balla Gaye 2 vs Gris Bordeaux : l’embonpoint de la discorde

 C’est connu de tous, l’une des conditions pour prospérer dans la lutte est d’avoir une bonne condition physique. Mais dans l’univers de ce sport national, la frontière entre un état physique athlétique et une forte opulence est souvent très mince et se confond par moment laissant les fans et les observateurs perplexes. C’était le cas lors du dernier dîner de Gala entre les deux lutteurs qui présentaient des rondeurs qui ont beaucoup fait parler. « Très sincèrement, nombreux sont ceux qui ont été déçus d’avoir vu Gris Bordeaux et Balla Gaye 2. Ils pensent que c’est la fin », se souvient Abou Ndour. Toutefois, le directeur de publication de  »Les arènes TV » n’est pas inquiet et apprécie positivement la forme des antagonistes du 7 août : « ce que j’ai vu lors de cet open press m’a rassuré un peu par rapport à leur forme. J’ai l’impression qu’ils ont quelque peu évolué par rapport à leur forme. A vu d’œil, j’ai vu un léger mieux par rapport à la présence physique ». Il s’interroge, tout de même, sur cet aspect concernant le Tigre de Fass : « Est-ce qu’avec cette masse, il pourra maintenir sa mobilité ? ». On le saura ce 7 juillet 2022. 

A vos griffes, prêts, combattez !