Baïla Wane : « Thierno Alassane Sall a toujours menti… Ousmane Sonko et Abdoul Mbaye. »

Emmuré dans un silence assourdissant depuis la campagne présidentielle de février dernier, le coordonnateur du « Cercle des Amis de Macky » (Cam), sort des bois. Dans l’affaire dite Petro-tim qui défraie la chronique depuis quelques jours, l’ancien Dg de la Lonase, Baïla Wane crache ses vérités non sans ménager le frère du Président, Aliou Sall. Pour lui, seule la justice peut éclairer la lanterne des Sénégalais dans cette affaire. Tout commentaire autre que les résultats de l’enquête, n’est que pour amuser la galerie. Accroché par Libération, Baïla Wane accuse nommément Ousmane Sonko, Thierno Alassane Sall et Abdoul Mbaye comme étant ceux qui attisent le feu de la manipulation. Entretien !

L’affaire Petro-tim défraie la chronique depuis quelques jours. L’opposition et la société civile l’utilisent comme arme de guerre contre Macky et son régime. Quelle lecture en faites-vous ?

Baïla Wane : Je crois que l’opposition est groggy à la suite de la dernière présidentielle marquée par la victoire sans appel de Macky Sall dès le premier tour. Laminée qu’elle a été. Cette affaire de Petro-Tim est presque comme une bouée de sauvetage pour elle. Le chef de l’État est un homme du sérail. Le pétrole est son métier. S’il a signé des contrats c’est pour le bien du Sénégal. C’est son seul intérêt. Maintenant, les gens de l’opposition parlent de pétrole comme s’ils étaient des experts alors qu’ils n’en sont pas. Macky Sall a signé en vrai expert.

Et le sort réservé à Aliou Sall cité dans cette affaire ?

C’est un citoyen sénégalais qui a eu à sortir la tête de l’eau par ses activités. Et ce n’est pas lui qui a amené Macky sall au pouvoir. C’est Dieu. C’est le peuple sénégalais qui a voté pour lui. S’il a commis des fautes graves, il paiera et c’est la justice qui le dira. Mais s’il n’a rien fait, il continuera à mener ses activités.

Le Procureur de la République a ouvert une enquête judiciaire en saisissant la DIC et la Sr… 

Justement. Je crois qu’à ce niveau, le problème est réglé. Désormais, ceux qui ont des choses à dire, devront faire leurs dépositions là où il le faut, montrer et démonter aux sénégalais qu’ils ont des preuves. Si Aliou Sall a commis des fautes, on le dira. Mais pour le moment, il bénéficie de la présomption d’innocence. 

Le procureur a saisi les enquêteurs qui se sont mis au travail.

Des opposants comme Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye et Ousmane Sonko ne ratent pas l’occasion pour descendre le régime de Macky….

Ils n’ont pas de valeur morale à offrir au peuple sénégalais.

Tous autant qu’ils sont ? Et Thierno Alassane Sall ?

Il a toujours menti. Il a menti me concernant (accusations de détournement). Et quelqu’un qui a menti mentira encore. Il n’a pas d’arguments à faire valoir. C’est pourquoi comme les autres, il s’accroche aux médias. Il n’a pas de valeur à défendre. Il a un mode qui le distancie des gens qui l’entourent. Il est méchant.

Abdoul Mbaye ?

J’ai du mal à comprendre cet homme. Jusque dans un passé proche, il disait que Macky Sall est le meilleur des politiques du pays parce qu’il était Premier ministre. Aujourd’hui qu’il ne l’est plus, Macky devient l’homme à abattre. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. Il ne peut pas avoir signé quelque chose et dire qu’il a été trompé. 

Ousmane Sonko ?

Comme Thierno Alassane Sall et Abdoul Mbaye, je ne peux non plus faire confiance à Ousmane Sonko. L’audace, c’est la compétence et l’intégrité. Ces gens, qu’ils soient compétents et audacieux mais ils ne sont pas intègres. Ils engagent leurs militants dans des chantiers qui n’aboutiront jamais.

En sa qualité et titre d’ancien Pm, Abdoul Mbaye aurait-il une dent contre Macky depuis son départ de la Primatire ?

Quand il était aux affaires, il disait que Macky est le meilleur des hommes. Aujourd’hui, il le dépeint comme le pire de tous. Je ne le comprends pas. Il y a une transition au moins à respecter si on a des valeurs. J’ignore pourquoi autant qu’ils sont, comment ils peuvent dire qu’un reportage de la BBC est la vérité divine.

Malgré le tollé, des partis alliés tels que le PS et l’Afp ne sont pas trop en vue pour défendre Macky Sall…

Oui. Ce sont nos alliés. S’ils ne l’ont pas encore fait, je crois qu’ils ne vont tarder à réagir. Certainement dans les heures à venir. Il y a une solidarité gouvernementale tangible qu’il faut accepter. Pour moi, on ne peut pas être d’accord au niveau du gouvernement et avoir des réserves sur d’autres questions qui concernent le fonctionnent de l’État. Je ne peux pas le concevoir. Il faut soutenir le président Macky Sall.