Baba Maal : “Si je dois faire de la politique…”

0

Jeudi dernier, en fin de journée, Baba Maal est apparu majestueux dans les locaux de Seneweb. Grand boubou bleu généreusement brodé d’un jaune assorti à ses babouches, démarche altière, sourire contenu mais franc, gestes mesurés… Bref, il portait une beauté pleine la noblesse et de grandeur. Une beauté discrète qui, visiblement, ne se montre pas, mais se laisse découvrir.

Le leader du Dande Leñol a sacrifié à la visite nos locaux, un exercice devenu culte pour tous les hôtes de marque de votre site préféré. Il avait les yeux d’un enfant parachuté dans un magasin de jouets, et ce n’était pas juste pour la photo ou pour faire poli. L’expression enchantée de son visage poupin en disait long.

Pourtant, Baba Maal en a vus, du beau et du grand. Il doit être plus facile de raser ses dreadlocks que de l’impressionner pour si peu.

L’homme est une montagne de bons contrastes. Cela peut se mesurer à quatre niveaux.

Un, il a 66 ans et paraît en avoir 20 de moins. Sur scène, il affiche un entrain à faire pâlir de jalousie un chorégraphe fraîchement sorti de l’adolescence.

Deux, il est une star planétaire et, pourtant, il ne joue jamais à la diva. Jeudi dernier, autour de lui, il n’y avait ni squad d’assistants ni gardes du corps. Juste trois intimes.

Trois, il est devenu depuis longtemps un citoyen du monde, qui maîtrise les codes et les artifices de son temps, mais il reste ancré dans la tradition africaine, pour ne pas dire pular. Il ne le revendique pas, mais du fait de son enracinement-ouverture, il ne serait pas poursuivi pour usurpation s’il se réclamait “disciple de Senghor”.

Enfin, quatre, Baba Maal ne s’est pas enfermé dans la musique. Au crépuscule de son immense carrière, il s’ouvre aux questions de développement et à la politique.

Justement, il n’écarte pas de plonger dans l’arène politique…

Vous en saurez davantage dans cet entretien qu’il nous a accordé et dans lequel il parle aussi de son Grammy Awards pour la musique de Black Panther, de ses “trois grands projets” du moment, des préparatifs des 35 ans du Dande Leñol, notamment.

BABA MAAL EN CHIFFRES
1953 (12 novembre)
Naissance à Podor
1985 Création du Dande Leñol (La voix du peuple, en pulaar)
15 Nombre d’albums
1996 Nomination aux Grammy Awards (World Music)
2003 Émissaire du PNUD pour la jeunesse (Sensibilisation sur la réduction de la pauvreté et la lutte contre le Sida)
2006 Lancement des Blues du Fleuve
2014 Décès de son fils unique, Oumar Maal
2017 Collaboration avec le Suédois Ludwig Goransson, le compositeur de la musique du film Black Panther
2019 Grammy Awards (Meilleur album pour une production audiovisuelle) pour la musique de Black Panther
La même année Oscar de la meilleure musique de film (Black Panther)

Laisser un commentaire