Avenue Blaise Diagne Ça chauffe: La descente musclée de L’armée et des nervis