Aux États-Unis, une fête nationale très polémique

Les festivités de la fête nationale américaine prendront ce jeudi 4 juillet une tournure particulière, avec un défilé militaire et un discours de Donald Trump. Des nouveautés qui suscitent déjà la polémique.

Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

Comme chaque année, des milliers d’Américains se sont donné rendez-vous à Washington pour célébrer la fête de l’Indépendance. Comme chaque année, policiers, marins, écoles et fanfares ont défilé sur Constitution avenue. Mais cette année, ce qui est habituellement une journée d’unité tourne à l’affrontement politique.

Les partisans de Donald Trump sont particulièrement mobilisés sur le Mall, cette immense pelouse du centre de la capitale fédérale. Ils sont venus soutenir l’initiative du président qui a invité cette année les forces armées à se joindre aux cérémonies. Des chars sont exposés, un défilé aérien aura lieu ce soir et des troupes ont été rassemblées pour assister au discours présidentiel.

« On dirait que beaucoup de gens se dirigent déjà vers SALUTE TO AMERICA au Lincoln Memorial. Cela vaudra bien le voyage et attendez. Rendez-vous à 18h. Musique et groupes étonnants. Merci l’Armée! », a tweeté le président Donald Trump.