Au Président: Par sagesse et par élégance, réhabilitez Karim et khalifa .

Dans la vie d’un peuple en perpétuelle mutation ainsi que dans la marche irréversible d’une démocratie majeure, appelée à s’adapter aux contextes d’un monde nouveau, le Sénégal doit au devoir d’écrire en lettres d’or l’histoire d’une Afrique en proie à des ennemis autoproclamés de la paix, de la réconciliation et finalement du progrès.

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont dans le temps du progrès.

Ils sont simplement le symbole d’une Afrique qui accepte de dialoguer avec elle-même.

J’ai beaucoup aimé l’anecdote que le Président Abdoulaye Wade ne se lassait de me raconter sur le Président Houphouët Boigny :

« En effet après avoir condamné à une peine de neuf ans des adversaires politiques, le Président Boigny, décida par la suite de les amnestier tous et de les réhabiliter.

Les raisons évoquées : le Président Houphouët Boigny, déclare publiquement qu’il s’était trompé face à la manifestation de la vérité, et s’en suivirent une réhabilitation généralisée.

Un acte qui lui valut le titre de « Sage » de Yamoussokro.

Le Président Macky Sall ne doit pas faire moins que Diouf, Senghor et Wade.

Mais le Sénégal ne doit point faire moins que la côte d’Ivoire aussi!

Karim wade a été jugé et condamné à une peine et une amende par la justice de son propre pays.

À l’image de Idrissa Seck avec le régime d’ Abdoulaye Wade, de Mamadou Dia avec Senghor , et de Abdoulaye Wade avec Abdou Diouf.

Le récit de la « femme adultère » de Jean 8 est l’un des plus beaux de l’Evangile. Cette femme pécheresse, condamnée par les intégristes de l’époque, est relevée par Jésus, pardonnée, libérée de ses accusateurs… avec cette formule restée célèbre : « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! »

Certes, la réponse de Jésus a été astucieuse, il a réussi à dénouer la situation sans avoir à faire de grands discours..

Monsieur le Président Macky Sall le Sénégal n’a pas besoin de discours pour réhabiliter Karim wade et khalifa Sall , nous avons besoin d’actes forts et historiques comme celui posé par le khalif général des mourides Serigne Mountakha Bachir Mbacké dans cette maison divine, Massalikoul Jinane.

Je suis persuadé que le temps des compromissions est dépassé depuis lors.

Que Karim wade et khalifa Sall soient réhabilités. Point. Et Game Over.

Le dicton wolof  » Douma, kou Meune sa Morome Douma. » Traduit à l’horizon une parfaite égalité des chances dans un contexte d’après Macky Sall le Président « mer – veilleux ».

Que s’ouvre une nouvelle ère pour le Sénégal.

* Abdoulaye Mamadou Guissé

Secrétaire général du parti politique MCSS FULLA AK FAYDA.