Attaques du maire de Sibassor : le camp du ministre Diene Farba Sarr dément et avertit

0

Le Dimanche 18 novembre, le président de la république Macky Sall recevait les responsables de L’APR de Kaolack à l’hôtel le Relais. Des échauffourées avait alors éclaté suite aux accusations portée par le maire de Sibassor contre le ministre du renouveau urbain, de l’Habitat et du cadre de vie. Après ses attaques, le chargé de mission du ministre et coordonnateur du mouvement MJK/DFS, Ousmane Noel Dieng, a assumé avoir « remis Djiby Kalidou Niang à sa place », mais nie avoir eu l’intention de perturber la rencontre.

« Qui est Djiby Kalidou Niang, ce pêcheur de crevettes, analphabète ? Porté aux affaires par la seule générosité du président Macky Sall. Où était ce perturbateur, quand en 1998, le ministre Diene Farba vendait ses villas et suivait son ami (Macky, Ndlr)? Aux années de braises où il abandonnait son poste de DAGE du ministère de la santé et suivait bénévolement son frère à Fatick ? », a questionné ledit chargé de mission.

« Diene Farba Sarr a tout sacrifié, même ses femmes ont été radiées par Wade du fait de son compagnonnage avec le président, ce n’est pas donc aujourd’hui qu’ il va vouloir du mal à son frère. Sa seule ambition est la réélection du président de la république. Un homme comme lui doit être respecté. » poursuit-il.

Le tête de fil du mouvement MJK/DFS, devant une assistance acquise à sa cause, a fait son mea culpa par rapport à l’incident. « Nous regrettons ce qui s’est passé, car tout le monde doit du respect au président de la république surtout nous ses jeunes responsables. Mais nous sommes des humains » a t-il confessé avec humilité.

Cependant, les jeunes du MJK/DFS ont averti Djiby Kalidou Niang en des termes explicites pour qu’il arrête de faire la sale besogne des aigris et des transhumants qui ne font qu’amuser la galerie et tromper le président Macky Sall ». On connaît les commanditaires de ses attaques contre le coordonnateur départemental. Elles viennent de ceux qui ont écumé le Rewmi, le PDS avant de finir à l’APR. Mais si elles se répètent encore, les responsables le payerons très cher » a menacé Ousmane Noël Dieng.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *