Assemblée nationale / Art L30 et L32 du code électoral : Les précisions du ministre de l’intérieur à Serigne Cheikh Mbacké …

430

L’Assemblée nationale étudie le projet de loi portant code électoral adopté il y’a quelques jours en conseil des ministres. Ce matin, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Antoine Félix Diome, se présente devant les parlementaires pour défendre ce projet. Une tâche qui ne sera pas facile si l’on se fie à la posture des députés de l’opposition comme Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly. 

Selon le démocrate, « le code électoral et tout ce qu’il engendre comme irrégularités, est loin d’être conforme à notre constitution… »

Lors de son intervention, le ministre de l’intérieur rappelle que ce sont donc des questions de fond qui n’ont rien à voir avec les questions préalables : « Je rappelle que la question préalable est procédurière, si un consensus est trouvé, le fond ne peut être abordé.

Pour ces articles L30 L31, il n’y a pas encore de consensus ». En plus, évoquant les articles 74 et  et 78 de la constitution, le ministre de l’intérieur rappelle que si 1/10 des parlementaires conçoit qu’il y’a des irrégularités, le jour du vote du projet de loi portant code électoral n’est pas indiqué pour ce fait. Il faudra donc attendre que la loi puisse être votée pour après faire ce qu’on appelle la saisine facultative », précisera le ministre de l’intérieur.