Assassinat du Dr Mohsen Fakhrizadeh : La déclaration de Dr. Mohammad Reza DEHSHIRI

L’ambassade de la république islamique d’Iran a l’honneur d’émettre la déclaration suivante au sujet de l’acte terroriste lâche et de l’assassinat horrible du Dr Mohsen Fakhrizadeh, un éminent scientifique de la République islamique d’Iran qui a eu lieu le 27 novembre 2020 dans la ville d’Absard, dans la province de Téhéran.

Le Martyr Fakhrizadeh était un physicien distingué et professeur d’université, qui a mené et contribué à diverses initiatives scientifiques, y compris les champs de défense passive chimique, biologique et nucléaire pour un but protecteur. L’un des derniers services du Martyr Fakhrizadeh était son rôle exceptionnel dans le développement du premier kit de test local de COVID-19, qui constitue une grande contribution à nos efforts nationaux pour freiner la pandémie de COVID-19 à un moment où l’Iran est sous les sanctions inhumaines des États-Unis, empêchant strictement notre accès aux biens humanitaires, y compris les médicaments et le matériel médical. Il supervisait également le développement d’un vaccin COVID-19.

Des preuves de fond indiquent clairement l’implication et la responsabilité du régime israélien dans l’attaque terroriste, en tenant également compte du fait que les autorités du régime israélien ont mentionné à plusieurs reprises le nom du Dr Mohsen Fakhrizadeh. Il s’agit d’un autre exemple de terrorisme planifié, organisé et financé par le régime terroriste le plus odieux dans le but de mettre en danger la paix et la sécurité internationales, de menacer l’intégrité territoriale, de déstabiliser la région, de violer les droits de l’homme et d’entraver le développement socio-économique des nations indépendantes.

Un acte terroriste aussi impitoyable, comme tout acte de terrorisme international, constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales et contrevient aux principes fondamentaux du droit international et aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies ainsi qu’aux droits de l’homme fondamentaux. L’assassinat du Dr Mohsen Fakhrizadeh est la persistance d’actes terroristes commencés il y a plus de dix ans par l’assassinat de plusieurs scientifiques nucléaires iraniens en 2010, 2011 et 2012 qui nécessitent l’attention requise de la part de la communauté internationale.

Il convient de noter qu’en plus de tous les crimes qu’ils ont commis au cours des dernières décennies, les agents Israéliens se sont non seulement livrés à des actes terroristes contre les Iraniens, mais sont également à l’origine de l’assassinat de plusieurs autres scientifiques dans divers pays. Compte tenu des conséquences désastreuses de ces actes horribles et de ces provocations dangereuses sur la paix et la sécurité internationales et que le terrorisme en tant que défi redoutable pour la communauté internationale exige des réponses collectives, nous appelons les États résidant à Dakar à démontrer leur solidarité avec le peuple Iranien dans la lutte contre le terrorisme et à condamner un tel acte inhumain dans les termes les plus forts.

Cette conspiration a été conçue pour inciter au chaos dans la région par le régime sioniste d’Israël, qui est lui-même le seul détenteur d’armes nucléaires au Moyen-Orient, et qui a tenté sans cesse de persuader Washington d’abandonner l’accord nucléaire entre Téhéran et le groupe 5+ 1 en 2018 et de rétablir les sanctions les plus sévères et les plus illégales contre le peuple iranien.
Un acte de terreur aussi ignoble, comme tout autre acte de terrorisme international, constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales et est une violation flagrante des règles internationales et des principes moraux et humanitaires commis contre l’Iran, qui lui-même a jusqu’à présent été à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme, dans le cadre de sa politique fondamentale d’instauration de la paix et de la stabilité dans la région et dans le monde.

Le peuple iranien s’attend à ce que la communauté internationale condamne le terrorisme d’État et établisse un consensus pour contrer les tensions et l’aventurisme dans la région. L’Iran appelle la communauté internationale à condamner cet acte de terreur d’État, qui vise à mettre en péril tout espoir et toute chance de diplomatie en créant la crise et le chaos dans la région de Asie occidentale.

Cet acte terroriste désespéré émane de la faiblesse et de l’incapacité des ennemis du peuple iranien, de leurs défaites et revers successifs dans la région, de l’échec de la politique de pression maximale et dans d’autres arènes politiques. Les ennemis aveugles de la nation iranienne, en particulier ceux qui ont conçu, perpétré et soutenu cet acte criminel, devraient savoir que de tels actes malveillants ne saperont pas la volonté et la détermination iraniennes de poursuivre leur voie glorieuse et puissante, et que le meurtre de notables scientifiques iraniens tel que le martyr Fakhrizadeh n’affaiblira pas les progrès de la nation dans divers domaines, y compris la science et l’innovation.

La République islamique d’Iran estime que l’adoption de double standard à l’égard du terrorisme sera non seulement contre-productive, mais contrariera également les efforts de lutte mondiale contre le terrorisme. Aujourd’hui, les pays qui se considèrent à la pointe des droits de l’homme et de la lutte contre le terrorisme sont soumis à un test historique décisif. Ils devraient être attentifs à la nation iranienne, dont 17 000 personnes ont perdu la vie à cause du terrorisme, et aux raisons pour lesquelles ils gardent le silence sur ces activités terroristes odieuses.

Les Nations Unies, à travers de nombreuses résolutions, ont condamné à l’unanimité tous les actes, méthodes et pratiques de terrorisme comme étant criminels et injustifiables, où qu’ils soient et par quiconque les a commis. Cette organisation a également réaffirmé que les actes, méthodes et pratiques de terrorisme ainsi que le financement, la planification et l’incitation à des actes terroristes sont contraires aux buts et principes des Nations Unies. À cet égard, la République islamique d’Iran espère que les Etats épris de paix et de sécurité mondiale condamneront sans équivoque cet acte terroriste.

La République islamique d’Iran condamne fermement l’assassinat du Dr Fakhrizadeh et réitère une fois de plus son attachement à la lutte contre le terrorisme. À cet égard, la République islamique d’Iran se réserve le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à l’attaque terroriste, conformément à la Charte des Nations Unies et à la Loi internationale.

Dr. Mohammad Reza DEHSHIRI
Ambassadeur de l’Iran au Sénégal