Arrivée à Sedhiou : Macky Sall triomphal dans le Pakao

0

La ville de Sédhiou, capitale des régions naturelles du Pakao, du Balantacounda, du Boudié et du Diassy a été en osmose avec le Président Macky Sall, ce dimanche après midi. Elle a reçu la caravane de Benno Bokk Yakaar (BBY) dans la ferveur et dans l’allégresse. Les communautés mandingues, Diola, pulaar… ont voulu dire «Al Noumbara» (Merci en mandingue) à leur candidat. Leur bienfaiteur ! Celui qui, en seulement sept ans à la tête de l’Etat, a fait passer la contrée de bourgade aux allures coloniales à cité en plein essor. Dépourvue d’infrastructures de base jusqu’en 2012, cette partie de la Casamance présentait un tableau moyenâgeux qu’il a fallu repeindre. Une tâche à laquelle s’est attelée le Président Sall : en reconstruisant la RN6 et en bitumant l’axe nord du Boudié (Ziguinchor-Tanaf) alors que la partie sud qui va de Marsassoum à Simbandi Brassou sera engagée incessamment.

Une bouffée d’oxygène pour les populations locales  qui ouvrent l’ère du «goudron». Jusqu’à l’élection de  Macky Sall en 2012, le moindre kilomètre de route n’avait été construit dans cette portion australe du Sénégal. Aujourd’hui, la capitale régionale est transformée en «ville pavée» et «ville lumière» grâce à Promoville. Les efforts des autorités politiques ont permis l’édification d’un hôpital de niveau 2 d’une capacité de 150 lits pour un coût de 20 milliards de FCfa. Des emplois, mille (1000) pour être exact, ont été donnés aux jeunes avec la mise en place du Domaine Agricole Communautaire (DAC) de CEFA à côté de seize (16) fermes familiales réalisées par l’ANIDA.

Aussi, quarante (40) étends de 1000 hectares et dix (10) autres de 10 000 hectares ont-t-il fini de faire du Pakao  un important pôle aquacole. Alors que la grande question du fleuve pour relier Sédhiou à Banguère est en train d’être étudiée par les pouvoirs publics qui penchent plus vers la possibilité de substituer le bac par une infrastructure mieux adaptée. La zone a également profité du PPDC, un programme révolutionnaire qui, dans le processus de désenclavement de la région y a fait d’importantes réalisations. Sans considérer les ponts de Farafégné et de Marsassoum.  Autant d’acquis sous le magistère du Président Sall qui, selon les populations, invitent à voter la continuité du PSE, le 24 février prochain, jour du scrutin présidentiel.

Laisser un commentaire