Arrêtés pour apologie du terrorisme : Comment Saër Kébé et …

Dans un reportage de deux pages, L’Observateur révèle comment deux jeunes élèves, Saër Kébé et Ousseynou Diop, se sont liés d’amitié lors de leur séjour carcéral.

Les ex-compagnons de bagne, qui se sont connus à Rebeuss, partageaient la chambre 18 et se retrouvaient à la bibliothèque pour s’adonner à la lecture et à la recherche.

Transférés à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Mbour, le destin a fait qu’ils ont encore partagé la chambre pendant un mois de prison.

Saër et Ousseynou seront ensuite transférés au Cap Manuel. Libérés après 4 ans de prison, ils ont tissé de solides liens d’amitié qu’ils continuent d’entretenir.