Arrestation Guy M. Sagna : Frapp/France Dégage dans les rues ce vendredi

Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricain (Frapp/France dégage) ne compte pas se laisser faire. Les camarades de Guy Marius Sagna ont décidé de poursuivre leur combat dans les rues.

Une manifestation pacifique…

Frapp/France dégage sera dans la rue vendredi 02 Août prochain. Les activistes comptent organiser une marche pacifique pour exiger la libération, d’ « office » de leur camarade Guy Marius Sagna, placé sous mandat de dépôt pour «fausse alerte au terrorisme». Ils comptent, à cet effet, «réclamer justice et transparence dans la gestion des ressources naturelles». Et c’est dans un communiqué qu’ils ont fait savoir que la marche débutera à la Place de la Nation (ex-Obélisque) pour se terminer au Rond Point de la Rts…

Arrestation floue…

Guy Marius Sagna a été arrêté le mardi 16 juillet par des éléments de la gendarmerie. Et c’est quatre (4) éléments de la Section de recherche de la gendarmerie qui l’ont cueilli à Dieuppeul et conduit à la gendarmerie. Aucun motif ne lui avait été notifié. Par la suite, on a fait état de deux publications sur sa page Facebook. Dont une relative au décès de Ousmane Tanor Dieng, survenu en France où il avait posté ces mots :  » Mourir dans un hôpital de l’ancienne puissance coloniale, alors qu’ils ont eu le temps, pendant 59 ans, de doter ce pays de structures hospitalières digne de ce nom !!!! Quelle tristesse! Quel gâchis!  » .

Le second, Guy Marius Sagna dénonçait le fait que Boun Abdallah Dionne soit parti en France pour se soigner.  » Boun Abdallah Dione aussi est allé se soigner à l’extérieur. Pauvres citoyens sénégalais qui n’ont pas accès aux fonds politiques, aux fonds des institutions budgétivores. Celles et ceux qui se battent depuis toujours pour un autre Sénégal, vous vous êtes aussi battus pour que Boun soit soigné au Sénégal. Pour que, surtout le petit peuple se soigne grâce à un système de santé national, démocratique et populaire. La lutte continue! Les Peuples vaincront.  »

Déféré au parquet le mercredi 17 juillet

.

Et ce n’est que plus tard qu’on apprendra, plus où moins « le vrai motif » de son arrestation. Soit une « fausse alerte ». En effet, dans une communiqué, Frapp/France dégage, attirait l’attention, dans un communiqué titré « LA FRANCE PRÉPARE UN ATTENTAT TERRORISTE AU SÉNÉGAL », relatif à la présence militaire française que le collectif estime liée à l’augmentation des actes de terrorisme… « pour s’accaparer notre pétrole, notre gaz, notre zircon… »