Arrestation de G. M. Sagna, « une punition de son engagement citoyen »

Le motif de l’arrestation de Guy Marius Sagna, jusque là, reste flou. Tantôt on évoque ses deux (2) posts sur sa page Facebook, où il parlait de Tanor et Boun Dionne, tous deux admis, selon l’activiste, « dans un hôpital de l’ancienne puissance coloniale« . Tantôt on évoque « une fausse alerte au terrorisme » imputée à son Mouvement, « Frapp/France dégage« . Occasion saisie par senego pour interroger son avocat, Me Moussa Sarr, qui conforte la seconde thèse.

« Détention illégale…« 

Me Moussa Sarr, qui a bien voulu accorder de son temps à notre rédaction, est revenu sur le motif de l’arrestation de son client.

« Ce qu’on reproche à Guy Marius Sagna, c’est ‘une fausse alerte au terrorisme’ (…) Vous savez qu’en droit, pour poursuivre quelqu’un en matière pénale, il y a ce qu’on appelle la responsabilité personnelle et individuelle. C’est–à-dire qu’on ne saurait poursuivre une personne en se basant sur les propos d’une autre…, les propos d’une organisation, sur les erreurs d’une autre personne… Ça veut dire qu’on poursuit quelqu’un sur la base de ses propos ou de ses actes…« , a tenu à préciser Me Moussa Sarr au micro de senego.

L’avocat reste formel. Selon lui, « Guy Marius Sagna n’est pas l’auteur de ce post…« , objet de son arrestation. « C’est le Mouvement France dégage qui est l’auteur de ce post… Alors que lui, n’y est qu’un membre simple… Donc il n’est pas l’auteur du post… La deuxième chose, les propos dans le texte liminaire de (France dégage) ne sont pas ses propos. Guy Marius Sagna n’était même pas sur le présidium, lors de leur conférence de presse… Donc, il n’est pas l’auteur de ce post, ce ne sont pas ses propos… On ne peut donc le poursuivre en droit (…) C’est une détention illégale…« , renchérit l’avocat.

Sur ce, il estime que cette arrestation de son client n’est pas bonne pour l’image du Sénégal. parce que, explique-t-il, « nous nous glorifions d’être un pays démocratique. Donc s’il y a une erreur de cette ampleur, on doit s’empresser de la corriger…, le laisser rentrer chez lui… »

Guy Marius Sagna dérange…

Guy Marius Sagna dérange, selon Frapp/France Dégage. « Ce qui arrive aujourd’hui, avec son arrestation et sa détention arbitraires, entre dans une stratégie sournoisement élaborée depuis longtemps, dont la finalité est de le museler, le ‘tuer’…« , selon les activistes de France dégage.

« Quand on parle de démocratie, c’est de la liberté d’expression dont il s’agit. Chacun est libre d’exprimer sa pensé librement. Ça ne veut pas dire qu’on est libre de dire du n’importe quoi (…) On doit encourager les populations à dire ce qu’elles pensent… Ce qui permet d’éviter la violence… C’est une obligation de l’Etat de préserver la liberté d’opinion, la liberté d’expression et la liberté de manifester… Maintenant, ce n’est pas une liberté absolue (…) Mais le cas de Guy Marius Sagna, c’est comme si sa posture, depuis bientôt un (1) an, deux (2) ans, gène…« , a-t-il remarqué.

Sur ce, il estime que « son arrestation sonne comme une sorte de punition de son engagement citoyen… Ce qui n’est pas normal dans un pays… Dans un pays, les hommes politiques ont droit d’avoir leur vision, la société civile de même, les activistes aussi. Les pays nous appartient à tous, même si nous ne sommes souvent en désaccord… Je suis avocat de Guy Marius Sagna, n’empêche, je ne suis pas tout le temps d’accord avec lui… On combat les idées par les idées…« , rappelle Me Moussa Sarr.

Regardez