Après le rejet de ses recours par le Conseil constitutionnel : Bougane soulève un gros « deal » du régime et menace

91
Après le rejet de ses recours par le Conseil constitutionnel : Bougane soulève un gros « deal » du régime et menace


La décision du Conseil constitutionnel est tombée annonçant que Bougane Gueye et ses camarades ne participeront pas ainsi aux élections législatives du 31 juillet 2022.

Comme il fallait s’y attendre, Bougane Guèye Dany le leader de la Grande Coaltion Gueum Sa Bopp a vivement réagi face à cette décision du Conseil constitutionnel déclarant ferment qu’au péril de vie, il va continuer de déterrer les cafards du régime de Macky…

Comme pour confirmer ses propos, sur les plateaux de Sen-Tv, C’est un Bougane Guèye Dany, leader de la Grande Coaltion Gueum Sa Bopp surchauffé qui a révélé un présumé deal à l’entrée de Dakar.
« A Dakar, dans un deal ils ont inclus à leur insu, la mosquée Oumarienne. Ils y sont entrain de construire un institut. Je vais y tenir une conférence de presse pour dévoiler ce qu’ils cachent en se voilant derrière les familles religieuses »

Assurant qu’il se base sur des faits réels il met au défi le procureur de venir le cueillir car il a des preuves à l’appui.
« Là où était le ministère des infrastructures près du bloc des Madeleines, le terrain a été vendue à des chinois et tenez-vous bien. Savez-vous à combien a été vendu le mètre-carré ? à 8000 Fcfa ! »a-t-il lâché en guise d’avance

Pourtant, hier déjà, Bougane Guèye Dany, le leader de la Coalition Gueum Sa Bopp et la Coalition Andou Nawlé de Serigne Mboup, le Maire de Kaolack, faisant face à la presse, avaient encore des cafards du filtrage des Législatives 2022, soulignant au passage ue de graves révélations sur des tractions en cours.