An 72 du décès de Seydina Issa Rouhou Lahi : La cérémonie de prières… (vidéo)

115

La communauté Layenne a procédé à ce Lundi à Diamalaye à une cérémonie de prière dédiée à Seydina Issa Rouhou Lahi, premier khalife du Limamoulaye Al Mahdi.

Pour rappel, né à Yoff, en 1876, Issa est le fils de Seydina Limamou et de la sainte Fatimata Mbengue. Il passa une enfance calme et studieuse.
Il apprit ses premières notions coraniques chez Tafsir Ndiaga Gueye qui comptait parmi ses élèves un garçon qui deviendra le grand érudit Tafsir Ibrahima Mbengue, bien connu à Rufisque. Celui-ci raconta qu’il fut chargé par leur maître de faire connaître au jeune Issa les premières syllabes du texte coranique : Bâ Sîn Mîm. Mais dit-il, Issa s’évanouissait chaque fois qu’il répétait Bâ Sîn Mîm. Tafsir Ndiaga informa alors Seydina Limamou et se déclara incapable d’instruire son enfant.
Seydina Limamou posa, alors, sa sainte main sur la tête de Issa et lui dit, par trois fois : « Issa va apprendre, celui qui est appelé à être l’imâm du monde entier doit apprendre ».
A partir de cet instant, Issa put prononcer les syllabes coraniques sans s’évanouir.
Cette première prédiction, concernant l’apostolat futur de Issa, sera réitérée par Seydina Limamou (P.S.L) dans d’autres circonstances, et notamment le 10 septembre 1887, jour où le Serigne Ndakarou Diali Beuk et d’autres notables Lébou se rendirent à Yoff en médiateurs, cherchant à réconcilier Limamou et les Français. En conclusion de la réponse qu’il leur fit, Limamou, leur dit en leur montrant Issa « … je sais que je mourrai quand le terme en sera venu, mais si je meurs avant d’avoir accompli ce que Dieu m’a ordonné, ce garçon achèvera mon œuvre ».

Regardez