Allô Présidence : Cri de coeur des vendeurs de « Ngogne »