Algérie vs Sénégal : L’arbitre reconnait qu’il y a eu faute de main mais…

L’arbitre de la finale Algérie vs Sénégal sort de son mutisme. Alioum Sidi, qui a été accueilli en héros dans son pays, après avoir dirigé le dernier match de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, est revenu sur le penalty qu’il avait sifflé avant de l’annuler. Il a, dans un entretien, affirmé qu’il n’y avait pas de penalty. 

L’image sur le penalty refusé lui est restée

Invité de la Radio Suelaba Fm105, une antenne de la CRTV émettant de Douala, l’arbitre camerounais de la finale Algérie vs Sénégal a évoqué le penalty annulé. Interrogé sur l’image qui l’a marqué durant cette CAN, il a admis volontiers que c’est celle relative au penalty. “Je peux dire que c’est l’image du penalty de la finale (il sourit). C’est la seule image qui me préoccupe”, soutient Alioum Sidi. Pour lui, il y avait main dans la surface de réparation, mais il n’y a pas eu de penalty. “Effectivement, il y avait main dans la surface de réparation. Quand il y a une main dans la surface de réparation, il y a penalty effectivement. Dieu merci, nous avons une assistance vidéo qui rectifie les choses. C’est cela l’important”, a-t-il laissé entendre.

La faute de main signalée d’abord par l’arbitre assistant !

« C’est que nous avons pris cette décision mon assistant et moi. Il m’a donné, il m’a filé l’information qu’il y avait main et moi aussi de ma position, de profil, j’avais une idée de main. Mais on ne savait vraiment pas si cette main était anormale et s’était décollée du corps. J’ai pris la décision de siffler un penalty, mais après l’assistant de la vidéo m’a envoyé voir l’image. Arrivé là-bas en même pas une minute j’ai revu l’image et je suis revenu sur ma décision. Il n’ y avait pas penalty, la main était (dé)collée du corps », développe Alioum Sidi dans les colonnes de Galsenfoot.

 Il y a eu faute de main, mais la main était restée collée au corps ! 

« C’était le long du corps. La main n’était pas décollée. Disons qu’il n’a pas, comme le terme technique le dit, « grossi le corps », a précisé l’arbitre camerounais. Selon le site sportif visité par Senego, Alioum Sidi indique n’avoir eu aucun doute quand il a revu les images de la VAR. « La décision revient à l’arbitre. C’est l’arbitre qui donne la décision, ce n’est pas la VAR. La VAR vient juste en appui. Elle te donne l’information”.